Les naturistes du Cap-d'Agde ont de quoi s'inquiéter. L'Agence régionale santé (ARS) recense un nombre considérable de cas positif au Covid-19 et parle d'une situation “très préoccupante”.
Drame au Cap-d’Agde : le village naturiste très largement infecté par le Covid-19AFP
Sommaire

"Dehors, ça râle quand on demande de mettre un masque, pas ici", titrait récemment Le Monde, qui consacrait un article au respect des mesures sanitaires anti-coronavirus au sein des villages naturistes de France. Après tout, quand il s’agit de se dénuder, l’Hexagone est la première destination touristique au monde ! Et pourtant, les gestes barrières n’ont visiblement pas suffi à protéger les vacanciers venus se détendre au Cap-d’Agde.

En effet, rapporte le quotidien local Midi Libre, sur place la situation est “très préoccupante”. C’est l’Agence régionale Santé (ARS) de l’Hérault qui tirait l’alarme ce dimanche 23 août au soir, expliquant avoir enregistré "près de 30% de cas positifs" en une seule journée. En tout et pour tout, l’organisme explique avoir mené "800 dépistages Covid-19" sur une semaine. Les résultats, publiés par communiqué le 23 août, sont issus de ces tests. "Ils confirment 58 nouveaux cas positifs", peut-on lire.

Tous les tests ont été réalisés le mercredi 19 août, précise encore le système de santé.

D’autres résultats attendus : la situation peut-elle s’aggraver ?

"Les résultats des 310 dépistages réalisés vendredi dernier [21 août 2020, ndlr] sont attendus prochainement. Dès lundi matin, les opérations de dépistages se poursuivront sur place", ajoute d’ailleurs l’organisme dans son communiqué, non sans souligner que tout cela se fera “avec l’appui du Service départemental d’incendie et de secours de l’Hérault, du CHU de Montpellier et de la ville d’Agde”.

Statistiquement, à mesure que se poursuivent les tests, le nombre de contaminés risque d’augmenter.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.