Au milieu de votre courrier peut se glisser une mauvaise surprise... Une amende. Pourtant, il se peut que vous n'ayez pas à la payer.
(Illustration)Istock

Comment éviter de payer ses amendes : demander la photo-radar

Souriez, vous êtes flashés ! De nombreux automobilistes ont déjà reçu une amende pour excès de vitesse. Pourtant, parmi ces personnes sanctionnées, il n’y pas que des chauffards. Certaines n’ont en réalité pas commis d’infraction. Mais, pour éviter la majoration ou une procédure complexe, la plupart des gens s’empressent de payer l’amende dès lors qu’ils reçoivent le procès-verbal (PV). C’est peut-être une erreur.

Et pour cause, une fois le paiement effectué, plus aucun recours n’est possible, celui-ci valant reconnaissance de l’infraction. Même dans le cas où l’automobiliste apporte, ultérieurement au règlement, une preuve formelle que la contravention était abusive. Alors dans le doute, il est conseillé de prendre le temps de décortiquer son PV.

L’automobiliste qui pense être sanctionné pour une faute fictive a plusieurs réflexes à adopter. Tout d’abord, il faut demander la photo-radar. Cet élément permet de recontextualiser les circonstances de l’infraction, voire de prouver l’innocence du conducteur verbalisé, explique le magazine spécialisé AutoPlus.

A lire aussi : Excès de vitesse : comment contester une amende ?

Comment éviter de payer ses amendes : vérifier les informations

L’essentiel se joue, ensuite, sur les informations indiquées sur le PV. Il faut vérifier que l’adresse de la verbalisation n’est ni erronée ni approximative, auquel cas la contravention peut être entachée d’irrégularité. L’adresse permet également de comparer la limitation de vitesse de cette portion de route avec celle mentionnée sur l’amende. Attention, en cas de travaux, des signalisations temporaires peuvent être mises en place.

Toutefois, il y a des particularités en ce qui concerne les dispositifs de radar mobile. Pour la voiture radar qui flashe en roulant, ce sont les coordonnées GPS qui seront alors notées sur le PV. Autre distinction, si le véhicule est stationné sur le bas-côté de la route pour réaliser les contrôles de vitesse, l’avis mentionnera alors le point kilométrique (PK) ou le point de route (PR). Doivent également apparaître la direction – la réglementation pouvant être différente selon le sens de circulation –, la commune et le code postal, précise AutoPlus.

Une fois toutes ces informations collectées, il faut vérifier leur véracité. Dans l’idéal, mieux vaut se rendre sur place. Toutefois, il est possible de trouver l’essentiel de ces renseignements sur Internet, notamment à l’aide d’outils comme Google Earth ou Google Maps via le mode Street View.

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.