Alors que la carte nationale d'identité (CNI) doit changer de format à partir de l'été 2021, une nouvelle mention pourrait également y figurer. Un "détail" qui ferait le bonheur des généalogistes.
Carte d’identité : bientôt une nouvelle information inscrite dessus ?AFP

Et si en plus de votre lieu de naissance, figurait votre lieu de résidence ? Voici la proposition faite par des sénateurs et qui sera examinée ce jeudi au Sénat. Un petit groupe souhaite en effet que les parents puissent faire figurer la commune de résidence de leur enfant sur sa carte nationale d’identité (CNI), en plus de son lieu de naissance, rapporte Le Parisien.  Une mesure "symbolique", selon les auteurs du projets cités par le journal et qui aurait pour but de coller à une réalité. Celle de la concentration des maternités et donc du manque de variété dans les lieux de naissance.

CNI : le lieu de résidence bientôt renseigné ?

"A Paris, il n’y a que quatre arrondissements sur vingt où l’n peut déclarer des naissances. En Corse, trois villes seulement", déplore Hervé Marseille, le président du groupe Union centriste au Sénat et signataire du texte, dans les colonnes du Parisien. A l’échelle nationale, on estime ainsi que plus de 99% des naissances ont lieu dans moins de 500 communes, souligne de son côté le journal qui ajoute : "Résultat : sur nos cartes d'identité, de moins en moins de diversité géographique et des registres d'état civil qui se sont vidés dans de très nombreuses mairies".

Aussi, des sénateurs proposent "à titre expérimental" d'enregistrer la naissance d'un enfant dans la commune où il naît, ainsi que dans le lieu de résidence de ses parents, s'ils le souhaitent. Si leur proposition est acceptée, une procédure sera alors testée pendant trois ans.  

 "Vu le nombre de naissances, on ne peut pas dire que c'est un travail supplémentaire » pour les communes", annonce d’ores et déjà Hervé Marseille. Et pour cause : les derniers chiffres de l’Insee montrent que la baisse des naissances se poursuit en France. 753 000 enfants sont nés en 2019, soit 6 000 de moins qu’en 2018. Malgré tout, la France demeure le pays de l’Union européenne le plus peuplé, juste après l’Allemagne.

Si cette mesure se veut expérimentale et relève davantage du détail, elle n’en représente pas moins une aubaine pour les généalogistes…

 

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.