Une nouvelle arnaque à la carte bancaire est annoncée partout sur les réseaux sociaux. Attention, toutefois ! Elle est fausse.
IllustrationIstock

Arnaque à la carte bancaire : un mode opératoire très bien rôdé ?

Les fraudes à la carte bancaire sont nombreuses et elles peuvent coûter très cher. Elles vont de l’arnaque au paiement sans contact au phishing, par exemple. Toutefois, d’après la rubrique "Les Décodeurs" du journal Le Monde, elles ne comprennent pas cette "nouvelle arnaque à la Visa et MasterCard" dont le mode opératoire est diffusé sur tous les réseaux sociaux.

A lire aussi :Arnaque : l'incroyable technique de cet homme pour dévaliser les distributeurs

Selon l’annonce, qui vise à priori à alerter un maximum de personne de cette fausse escroquerie, il s’agit d’une technique de fraude "très raffinée". Elle aurait déjà permis de détrousser de nombreuses personnes.

En pratique, l’escroc est presque le seul à parler. A aucun moment, explique l’annonce, on ne vous demandera votre numéro de carte de crédit. "Ils vous donnent toutes les informations, à l’exception de la ‘partie’ manquante", écrivent les internautes. L’escroc se présente comme un employé du "département de sécurité de VISA". Il enchaîne une série de questions, signalant un "achat inusité (non réalisé)" qui aurait été émis par la banque de la victime. Après avoir demandé à sa future victime de confirmer l’achat, il poursuit. "Avant votre prochain relevé de compte nous vous enverrons votre crédit à l’adresse suivante (il vous donne VOTRE adresse), est-ce exact ?", indique l’annonce. Les questions continuent juqu’à ce que la victime potentielle soit amenée à donner les trois chiffres de son cryptogramme. Se faisant, l’escroc disposerait de toutes les informations nécessaires.

Arnaque à la carte bancaire : une légende urbaine vieille d'au moins 15 ans

Toutefois, l’alerte est fausse précise Le Monde. Elle n’aurait même rien de neuf, puisqu’elle serait connue depuis plus d’une décennie. Le quotidien parle même d’une "légende urbaine", issue du Canada qui serait arrivée en France dans les années 2000.

Cependant, ce qui la rend vraiment peu probable, c’est précisément son mode opératoire. Pour Le Monde, il est trop lent et trop coûteux. L’envoi d’e-mails frauduleux à grande échelle permet de toucher nettement plus de victimes qu’un appel individualisé. Enfin, les chances qu’un escroc, même très organisé, connaisse le nom, le prénom, l’adresse postale, la banque et les numéros de carte bleue de sa prochaine victime est infime.

Nos confrères ne sont pas les seuls à pointer du doigt cette annonce erronée. Le Crédit mutuel parle d’un message de "désinformation" et "alarmiste". Ce qui ne signifie pas pour autant que tout soit faux dans le message : comme le rappelle site de Visa, le code confidentiel qui figure au dos de votre carte de crédit ne doit pas être communiqué à un tiers.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Arnaque : comment reconnaître les faux billets ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.