INTERVIEW. Depuis juin 2020, Christian Brueckner est le suspect numéro un dans la disparition de Madeleine McCann. Cinq mois après, que sait-on de son rôle dans l'affaire ? Hans Christian Wolters, procureur en charge de l'affaire, s'est confié à Planet.
Affaire Maddie : qu'est-ce qui empêche le suspect allemand d'être mis en examen ?AFP
Sommaire

Treize ans d'enquête et toujours aucune réponse sur ce qui est arrivé à Madeleine McCann le 3 mai 2007. Cette fillette de trois ans dormait paisiblement dans sa maison de vacances à Praia da Luz au Portugal. Quand ses parents rentrent d'un restaurant entre amis, vision d'horreur : le lit de leur enfant est vide. Un cambriolage qui a mal tourné ? Un accident mortel déguisé en enlèvement ? Un enlèvement prémédité ? Impossible, à ce jour, de comprendre ce qui s'est passé ce soir-là.

En juin 2020, le nom d'un suspect est rendu public : celui de Christian Brueckner, pédophile multirécidiviste. Là, bon nombre de rebondissements et de témoignages chocs rythment l'été. Une enquête pour meurtre a été ouverte, bien que le corps de l'enfant reste introuvable à ce jour. Hans Christian Wolters est Procureur de la République à Braunschweig, en Allemagne. En fonction depuis 2003, il travaille actuellement dans le département réservé aux homicides. Dans l'affaire Maddie, il s'occupe principalement des relations avec la presse. Pour Planet, le procureur allemand nous en dit plus sur le suspect numéro un. 

Affaire Maddie : comment la police est-elle remontée jusqu'à Christian Brueckner ?

Christian Brueckner est un pédophile multirécidiviste, condamné à mainte reprises pour des crimes sexuels, mais également pour cambriolage ou encore trafic de stupéfiants. "En 2013 et en 2017, il y avait des indices que l'accusé avait quelque chose à voir avec la disparition de Madeleine McCann. Cette suspicion a été confirmée en juin 2020, et nous l'avons donc rendue publique", explique Hans Christian Wolters.

À l'époque, l'Allemand de 43 ans était simplement considéré comme un éventuel témoin. Il y a quelques mois, un ami du suspect s'était confié à ce sujet. Christian Brueckner avait reçu un courrier officiel des forces de l'ordre allemandes lui demandant de servir de témoin dans l'affaire Madeleine McCann. Le ravisseur présumé aurait déclaré : "Ils m'envoient ça seulement parce que j'ai vécu douze ans au Portugal et que j'habitais près de là où cela s'est passé… Je n'ai rien à voir avec cela, ils essaient de m'avoir". 

Toutefois, le procureur de la République n'a pas souhaité révéler quelles étaient les preuves concrètes dont il dispose contre le suspect. Que savons-nous, à ce jour, de son lien avec l'affaire Madeleine McCann ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.