Les obsèques de René Angélil, organisées le 22 janvier dernier au sein de la Basilique Notre-Dame de Montréal, font aujourd'hui l'objet de vives polémiques. La facture, adressée au gouvernement québécois, serait 10 fois supérieure à la normale !
©Abaca Press

© abacapressLes obsèques nationales de René Angélil le 22 janvier dernier à la Basilique Notre-Dame de Montréal créent la polémique... En effet, selon la radio montréalaise 98,5FM, la société de production de Céline Dion aurait adressée au ministère québécois des Relations internationales une facture de 700 000 dollars canadiens, soit 475 000 euros. Ce coût s'avère dix fois plus élevé que la moyenne pour ce genre d'événement. 

L'AFP révèle que l'Etat québécois a finalement décidé de ne pas prendre en charge la totalité de la facture, mais de payer 50 000 dollars pour couvrir 'la cérémonie publique" : "un montant de 49.770,76 dollars sera payé suite à la réception d'une liste de coûts de Production Feelin. Le coût de location de l'église, les fleurs, le photographe, l'avis de décès, le registre de condoléances... tout ce volet est payé par le gouvernement, pour ce qui est des autres volets, cela relève de la famille du défunt" assure le porte-parole du ministère des Relations internationales. 

A VOIR SUR LE MEME THEME - Céline Dion et Jean-Jacques Goldman Pour que tu m'aimes encore

Céline Dion : digne et touchante aux obsèques de son mari René

Les obsèques de René Angélil ont débuté jeudi 21 janvier au sein de la basilique Notre-Dame de Montréal. Céline Dion, cheveux relevés en chignon et toute de noir vêtue, s'est recueillie avec beaucoup de dignité et d'émotion devant la dépouille de celui qui fut l'homme de sa vie. Retour en images sur une cérémonie d'adieu très touchante. 

Voir le diaporama

Vidéo : Céline Dion et Jean Jacques Goldman - Pour que tu m'aimes encore

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.