La CGT appelle au blocage de raffineries pour protester contre la loi Travail. Déjà 70 stations-service Total sont en rupture de carburants dans le nord-ouest.

La France va-t-elle manqué de pétrole ? On pourrait le craindre après l'appel de la CGT pétrole à bloquer des raffineries en France, indique BFMtv. Le syndicat parle d'une "étape supplémentaire" en vue d'obtenir le retrait de la loi Travail.

"Le but n'est pas de créer la pénurie" mais "d'obtenir le retrait de la loi Travail", a expliqué à France Info Emmanuel Lépine de la CGT. De son côté, la fédération FO des transports a appelé ses militants à "suspendre" les blocages et barrages filtrants entrepris depuis le début de la semaine. 

A lire aussi Carburant : combien gagne l'Etat avec les taxes ?

Les préfets appellent "au civisme et au bon sens"

Les blocages de plusieurs raffineries et de dépôts de carburants dans le grand ouest sont en train de causer de nombreuses difficultés d'approvisionnement pour les stations-service qui ferment les unes après les autres. "Dans le quart nord-ouest (Normandie, Bretagne, Pays de la Loire, Ndlr), on compte déjà 70 stations-service Total en rupture de carburants, soit presque un cinquième du réseau", indique BFMtv.

Toutefois, le secrétaire d'Etat en charge des Transports, Alain Vidalies, a expliqué que la situation n'était pas si catastrophique car "nous n'avons pas utilisé pour l'instant les stocks stratégiques, donc il n'y a pas de risque de pénurie à court terme." De même, selon la préfecture du Calvados, seules 13 stations du département sur 150 étaient en rupture totale dont 5 dans l'agglomération caennaise. 

Publicité
La préfecture du Calvados ainsi que celle de Seine-Maritime ont invité les habitants à faire preuve de "civisme et de bon sens", interdisant la vente de carbutant en jerricans "afin d'éviter le sur-stockage."

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité