Vidéos à la une
Focus sur la situation du niveau de carburant dans les stations sarthoises suite à la grève des conducteurs. Pour exploitation TV, droits réservés, nous contacter sur http://wizdeo.com/s/banqueimages
Vidéos à la une
Une grève des transporteurs de matières dangereuses, lancée vendredi par la CGT pour l'amélioration des conditions de travail, se poursuit ce mercredi en Île-de-France. Conséquence directe: 252 stations essence étaient en pénurie totale, mardi soir, et 630 étaient touchées selon le site mon-essence.fr. Dans les quelques-unes qui restent ouvertes en région francilienne, l'attente est très longue pour les automobilistes en recherche de carburant: "Ça fait 1h15 que je suis dans la file d'attente, c'est très long. Mais je suis à sec, il n'y a pas le choix", se résigne un automobiliste à Issy-les-Moulineaux, dans les Hauts-de-Seine.
Vidéos à la une
Afin de demander une amélioration des conditions de travail, la CGT a mis en place, dimanche, des barrages filtrants aux abords de trois des neuf dépôts de carburant alimentant la région parisienne. Par conséquent, il est difficile de trouver une station essence ouverte, ce mardi, à Paris. Les autorités assurent que le risque de pénurie n'existe pas.
Magazine auto
Des bons gestes à adopter au volant, des sites et applications pour comparer les tarifs des stations-service : voici quelques conseils pour faire des économies sur la facture de carburant.  
Magazine auto
Une hausse des prix du carburant de 1 à 2 centimes d’euro par litre pourrait être validée prochainement. Explications.  
Vidéos Argent/Bourse
La Norvège pourrait devenir le premier pays au monde à interdire les ventes de voitures à pétrole, d'ici 2025. "Zéro voiture à essence ou au gas-oil sur les routes norvégiennes d'ici 9 ans", c'était à la Une d'un quotidien norvégien, en ce début de semaine. Pour Eric Feunteun, directeur du programme véhicules électriques chez Renault, cette ambition de la Norvège est un signal fort qui pousse les autres pays dans cette direction. - La Minute Verte de Pauline Tattevin, journaliste chez BFM Business. - 18h l'heure H, du vendredi 10 juin 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
Société
Selon l’association "60 millions de consommateurs", des pompistes ont bien profité de la pénurie d’essence dans les stations pour augmenter leurs prix.
Vidéos Auto
Dans les Yvelines, les automobilistes sont très vigilants quant à leurs besoins d'essence. Ils viennent à la pompe beaucoup plus régulièrement pour éviter de se retrouver à sec. Les difficultés sont en fait souvent provoquées par cette inquiétude des automobilistes, car les stations sont beaucoup plus fréquentées que d'habitude.
Vidéos à la une
Après plusieurs jours de pénurie de carburant, les prix à la pompe ont augmenté. Une hausse qui est surtout due à l'augmentation des prix du pétrole, explique sur RMC Lionel Maugain, journaliste à 60 millions de consommateurs. Le magazine prévoit toutefois de publier la liste des stations service qui ont profité de la pénurie pour gonfler les prix. Bourdin Direct est une émission d'information dans laquelle interviennent en direct les acteurs de l'actualité.
Vidéos à la une
Grâce au déblocage des dépôts pétroliers ces derniers jours, la reprise hebdomadaire s'est faite dans la sérénité. Dans le Calvados, les stations essence proposent l'ensemble des carburants. S'ils sont soulagés, les automobilistes restent prudents. Beaucoup redoutent une dégradation de la situation.
Vidéos à la une
Certaines stations services se retrouvent rapidement dans des situations de pénurie temporaire. En cause: la panique qui sévit chez les automobilistes face au blocage des raffineries.
Vidéos à la une
Comment les professionnels de la route s'organisent face à la grève des raffineries?
Vidéos Argent/Bourse
Covoiturage, autopartage, voitures ou même vélos électriques... Pour faire face à la pénurie de carburants, les Français ont dû trouver des solutions. Depuis une semaine, certains secteurs proposant des alternatives ont vu leur chiffre d'affaires exploser, preuve que la crise ne pénalise pas tout le monde.
Vidéos Argent/Bourse
Manuel Valls a reçu en fin de matinée les acteurs du secteur pétrolier et ceux des transports afin de faire le point sur l'approvisionnement en carburant. Selon le gouvernement, la situation s'améliore. Constat partagé par Francis Duseux, président de l'Union Française des industries pétrolières qui souligne l'effort demandé aux groupes pétroliers en terme de modération de prix.
Vidéos Argent/Bourse
Le blocage des raffineries et de dépôts pétroliers pousse les consommateurs à s'adapter. Plutôt que de subir dans les files d'attente de stations essence prises d'assaut, nombre d'automobilistes se tournent vers des moyens de transport alternatifs. Grands gagnants des grèves: les sociétés de covoiturage et les voitures électriques.
Vidéos à la une
A Donges (Loire-Atlantique), la CGT a décrété la poursuite de la grève illimitée de la raffinerie sans avoir organisé de vote. Des salariés, amers constatent ce déni de démocratie. La centrale syndicale estime de son côté "qu'une majorité très nette" est favorable au mouvement, ce que conteste la direction.
Vidéos Argent/Bourse
La pénurie de carburant en France pour cause de grève fait le bonheur des propriétaires de stations essence belges. Les frontaliers viennent en nombre. Le déblocage des dépôts de carburant devrait toutefois mettre un terme à cet état de grâce.
Vidéos à la une
Pour l'instant plus de 5000 stations sont toujours en pénurie totale ou partielle mais le carburant arrive. Les réapprovisionnements sont en cours.
Vidéos Argent/Bourse
La raffinerie Total de Donges en Loire-Atlantique est la deuxième raffinerie de France. Elle avait été débloquée ce matin. Mais après l'assemblée générale qui s'est tenue en début d'après-midi, la CGT a annoncé une grève illimitée jusqu'au retrait de loi El Khomri. Les salariés, quant à eux, se disent déçus et inquiets pour l'avenir de la raffinerie alors que certains déplorent le fait qu'ils n'ont pas pu voter.
Vidéos Argent/Bourse
Avant d'arriver dans les 12.000 stations-service françaises, le carburant a parcouru un long chemin et subi quelques transformations. Importé d'Arabie Saoudite ou d'Afrique, le pétrole est réceptionné dans les trois ports pétroliers de France. La deuxième étape, la transformation en essence ou diesel, se fait dans les raffineries. Dans le contexte actuel, le blocage des dépôts et raffineries compliquent l'acheminement. Il reste une solution : faire parvenir de l'essence par camions citerne des voisins européens, l'Allemagne et la Belgique principalement.
Vidéos Auto
Avant d'arriver dans les 12.000 stations-service françaises, le carburant a parcouru un long chemin et subi quelques transformations. Importé d'Arabie Saoudite ou d'Afrique, le pétrole est réceptionné dans les trois ports pétroliers de France. La deuxième étape, la transformation en essence ou diesel, se fait dans les raffineries. Dans le contexte actuel, le blocage des dépôts et raffineries compliquent l'acheminement. Il reste une solution : faire parvenir de l'essence par camions citerne des voisins européens, l'Allemagne et la Belgique principalement.
Vidéos Argent/Bourse
Avec les grèves dans les raffineries et les dépôts de carburants, les touristes ont déserté Trouville-sur-mer. Un hôtel de la ville normande a vu la grande majorité de ses réservations annulées pour ce week-end et les commerçants du centre-ville craignent que la situation continue. Car pour éviter de se retrouver sans essence, les touristes préfèrent annuler leur séjour.
Vidéos Argent/Bourse
Avec le blocage des raffineries, 5380 stations sont en pénurie totale ou partielle d'essence en France. Aujourd'hui, 1760 vont être réapprovisionnées. À Coignières, un dépôt essence brièvement bloqué, les livraisons ont repris. La situation semble mieux maîtrisée qu'il y a deux jours. Cent cinquante camions partent tous les jours approvisionner les stations essence de la région parisienne.
Vidéos à la une
Après 10 jours de blocage, les CRS ont procédé tôt ce matin à l'évacuation des grévistes qui bloquaient l'accès au dépôt pétrolier de Donges (Loire-Atlantique). L'opération s'est déroulée dans le calme et sans violence. Les syndicalistes annoncent la tenue d'une nouvelle assemblée générale en début d'après-midi pour décider de la suite à donner à leur mouvement.
Vidéos à la une
En France, le bloquage des raffineries par la CGT continue, mais le gouvernement ne cède pas et ne retire pas la loi travail. Conséquences : la...
Vidéos Argent/Bourse
Environ 2000 stations-service sont à sec sur le territoire, mais quelques-unes ont eu la chance d'être réapprovisionnées. Pourtant, même dans celles qui ont encore du carburant, la queue pour faire le plein est beaucoup moins longue que les jours précédents.
Vidéos à la une
En marge du G7 qui se déroule au Japon, François Hollande a réagi ce vendredi aux blocages en France, notamment ceux des raffineries. "Notre premier devoir, c'est de tout faire pour approvisionner en carburant les consommateurs, de fournir les services publics essentiels, de permettre le transport de tous et d'assurer le bon fonctionnement de l'économie".
Vidéos à la une
Les mobilisations autour de la loi Travail ne cessent de prendre de l'ampleur. Les négociations quant à elles n'avancent pas d'un pas. L'on se demande s'il peut y avoir une sortie de crise. Selon Laurent Neumann, c'est au chef de l'Etat de trouver une solution. C'est à lui d'arbitrer et d'imposer aux entités concernées de se mettre autour d'une table. Pour Eric Brunet, ce n'est pas à l'exécutif de payer pour l'inflexibilité des syndicats. Il regrette que FO soit devenue une sorte de "CGT bis, dure et radicale". Son seul espoir est la présidentielle de 2017. Il souhaite la victoire de la droite pour que les vraies réformes se mettent enfin en place. - Bourdin Direct, du vendredi 27 mai 2016, sur RMC.
Vidéos à la une
Au sixième jour de grève à la raffinerie de Feyzin, l'inquiétude commence à se faire sentir chez les professionnels de la route.
Vidéos Auto
Six des huit raffineries françaises sont toujours à l'arrêt ou fonctionnent au ralenti. Pour autant, la situation s'améliore car les camions-citerne réapprovisionnent les stations-services en entamant les stocks stratégiques. D'autre part, le pic de surconsommation dû à la psychose est terminé. Les professionnels sont donc relativement optimistes pour ce week-end.

Pages

Publicité