En plein centre de Paris, dimanche soir, un policier, ivre, a failli renverser un scooter avant d’insulter des collègues. Il aurait également tenu des propos racistes. Un témoin a filmé la scène. 

"Sales nègres. Vous les noirs et les bougnoules, vous n’avez rien à faire dans la police". Ces mots auraient été prononcés par un policier de la BRB (brigade de répression du banditisme) qui a dérapé dimanche soir, à Paris.

A lire aussi - Policiers tués : les premières images de la tuerie de Magnanville

"Il m’a poussé contre une grille"

Comme l’explique Le Parisien, le fonctionnaire, qui roulait avec une voiture de service, a eu une altercation avec le conducteur d’un deux-roues et son passager. La scène s’est déroulée sur le quai Anatole-France, en face de l’Assemblée nationale, dans le VIIe arrondissement de Paris. "Au feu rouge, il a fait une drôle de marche arrière. J’étais avec un ami à scooter. Il a failli nous renverser. Je suis descendu et on s’est embrouillés. Il m’a poussé contre une grille", raconte au quotidien Loïc, 27 ans. 

C’est alors qu’un témoin a commencé à filmer la dispute avec son smartphone. Après des échanges de mots houleux avec le brigadier, où l'on entend notamment "Vas-y frappe-le ! Vas-y frappe-le ! Mais conna*d, tu t’es cru pour qui ? Non mais il abuse. Il est bourré, en plus il est flic !",  les deux hommes au scooter ont appelé au loin une patrouille. Dans la vidéo, on peut voir les policiers tenter de calmer leur collègue en civil… en vain. Ce dernier aurait dérapé, en les insultant de "gardiens de la paix de mer*e". Des propos racistes qui ne figurent pas dans les images diffusées.

Plus d’une heure d’intervention

"C’est dingue. Bien qu’il les ait insultés de tous les noms, il a carrément eu un traitement de faveur. Ils ne l’ont même pas menotté. En plus, il a refusé de se soumettre à l’alcootest", explique Loïc, stupéfait par ce à quoi il vient d’assister.

Une dizaine de fonctionnaires de la DOPC (Direction de l’ordre public et de la circulation) sont ensuite intervenus pour maîtriser le policier dans une opération qui a duré plus d’une heure. Ce dernier a été conduit au poste, où il a été soumis au contrôle d’alcoolémie. 

"Quand nous avons exprimé le désir de porter plainte contre ce policier de la BRB, trois des policiers présents ont tenté de nous en dissuader", précise Loïc, lui-même fils de policier.

Publicité
Après sa garde à vue, le brigadier âgé de 47 ans a été déféré mardi au parquet. Il sera jugé bientôt pour "conduite en état d’ivresse, outrage à personnes dépositaires de l’autorité publique et violences sans ITT (interruption temporaire totale de travail)". Un proche du dossier indique qu’"il fera également l’objet d’une enquête administrative".
Publicité