Vidéos à la une
Le Conseil représentatif des associations noires de France (Cran) a mené ce lundi place de la République à Paris une action pour dénoncer la "lepénisation des esprits". "Depuis plusieurs mois, voire plus, nous savons bien que le score du FN est important. Le problème ce n'est pas Le Pen, c'est la 'lepénisation' des esprits", estime le Cran, expliquant qu'il s'agit d'une "libération de la parole raciste". L'association n'a donc pas hésité à "retourner l'insulte contre l'insultant pour susciter l'angoisse, voire la honte".
Vidéos à la une
Valéry Giscard d'Estaing serait-il "ouvertement raciste" ? L'ancien président de la République était la star d'un documentaire diffusé lundi 3 avril dernier sur France 3. Dans "Giscard, de vous à moi", l'homme politique s'est beaucoup confié, peut-être un peu trop. Car quand il évoque la raison pour laquelle il a voté Jacques Chirac en 1995, certains téléspectateurs y voient du racisme. La voix off du documentaire la qualifie d'"inattendue". L'homme de 91 ans raconte qu'il aurait préféré Chirac à Balladur car les origines turques de ce dernier rimaient selon lui avec "culture complexe et donnaient à ses propositions un côté incertain" alors qu'il estime que "Chirac c'est le Limousin, la France du Centre". Une explication loin d'être du goût du Grand rabbin de France Haïm Korsia qui signe une tribune dans L'Express pour dénoncer ses propos. "On est frappé. Violemment. Atterré devant une déclaration aussi ouvertement raciste, pétainiste, devant une pensée aussi nauséabonde. Comment un homme d'Etat, réputé intelligent, qui a dirigé la patrie des Droits de l'Homme, peut-il énoncer, sans vergogne aucune, des réflexions aussi manifestement contraires aux valeurs qui fondent notre République?" , s'interroge Haïm Korsia dans L'Express. Bien qu'il s'agisse d'une petite phrase de l'ancien chef d'Etat, pas question pour le responsable religieux de "se taire", car il estime que "ce serait se faire complice de l'acceptabilité molle de cette pensée fétide et la laisser prospérer".
Vidéos à la une
Une nouvelle vidéo sur les circonstances de la mort de Michael Brown, jeune Afro-Américain de 18 ans abattu par la police à Ferguson dans le Missouri à l'été 2014, a été dévoilée. Elle faisait partie d'un documentaire baptisé Spranger Fruit et présenté ce samedi en avant-première au festival South by Southwest à Austin, au Texas. Ces nouvelles images, issues de la caméra de surveillance du magasin, suggèrent que le drame pourrait être lié à une transaction dans une affaire de drogue. Le procureur de Saint-Louis, Robert McCulloch: 'Mon rôle est de prouver quelque chose au delà d'un doute raisonnable,non en fonction de ce que je pense. Et je ne sais pas ce qu'il a mis sur la table si c'est une substance licite ou non. On dirait qu'il échange avec les employés, quelque chose que les employés n'ont pas...' En août 2014, la ville de Ferguson dans la banlieue de Saint-Louis avait connu plusieurs jours de graves tensions et d'afrontements entre la police et les manifestants dénonçant la mort de Michael Brown par un policier.. Ce dernier n'a pas été poursuivi et a depuis démissionné de la police.
Société
Interrogé sur le système éducatif français, le fondateur du Front national trouve inconcevable de mélanger "dans la même classe des jeunes africains de 14 ans avec de jeunes européens du même âge". 
Société
Six mois de prison ferme ont été requis jeudi par le parquet de Paris contre Alain Soral. L’essayiste est soupçonné d'avoir harcelé moralement un ex-mannequin d’origine guinéenne. 
Société
L'enlèvement de la petite Djenah, 4 mois, avait donné lieu à une alerte enlèvement polémique qui évoquait "un individu de race noire". On en sait désormais plus sur qui, au sein du ministère de la Justice, est à l'origine de ce texte.
Politique
Dans son livre, Patrick Buisson étrille une fois encore un membre de l’entourage de Nicolas Sarkozy. En cause cette fois-ci : Rachida Dati et les propos racistes qu’elle aurait tenus en 2007 à propos d’une de ses anciennes collègues au gouvernement. 
Société
En plein centre de Paris, dimanche soir, un policier, ivre, a failli renverser un scooter avant d’insulter des collègues. Il aurait également tenu des propos racistes. Un témoin a filmé la scène. 
Société
Sur Twitter, une cliente du magasin de vêtements H&M a raconté comment elle avait insulté une vendeuse voilée il y a quelques jours. Les nombreuses réactions ne se sont pas fait attendre.  
Vidéos à la une
La mort de plusieurs policiers jeudi à Dallas met en avant l'impuissance des autorités américaines à faire cesser les affrontements entre noirs et blancs. Amandine Atalaya explique que ce drame regroupe trois sujets que Barack Obama n'a pas réussi à résoudre : la vente d'armes, le racisme et les violences policières.
Vidéos à la une
L'homme qui a ouvert le feu sur plusieurs policiers jeudi soir a agi seul. Selon la police américaine, cet ancien militaire, passé par l'Afghanistan, prônait le suprématisme noir. Il aurait agi en représailles aux violences raciales perpétrées ces derniers-jours par des policiers. Un arsenal de guerre a été retrouvé chez lui.
Vidéos à la une
Les attaques de Dallas interviennent après deux drames consécutifs la même semaine qui portent, selon le Washington Postselon le Washington Post, à 123 le nombre de Noirs américains tués par des policiers en 2016. 'Nous avons trop souvent vu des tragédies comme celle-ci' a regretté le président américain Barack Obama peu avant les attaques de Dallas jeudi soir. 'L'année dernière, les Noirs américains tués par la police sont deux fois plus nombreux que les Blancs' a-t-il poursuivi. 'Lorsque ce genre d'évènement a lieu, une bonne partie de nos compatriotes le ressentent qu'à cause de la couleur de leur peau, ils ne sont pas traîtés comme les autres.' Barack Obama s'exprimait après la mort de deux Noirs américains tués en début de semaine par des policiers blancs. Ces dernières victimes sont à l'origine d'une vague de manifestations contre les violences policières dont les Noirs sont victimes. Selon Barack Obama, les probabilités d'une vérification d'identité par la police sont 30 % plus élevées pour un Noir américain que pour un Blanc. Mercredi, un officier de police blanc a ouvert le feu sur Philando Castile, un automobiliste qu'il venait d'arrêter pour un contrôle non loin de Mineapolis. La compagne de la victime a filmé l'incident avant de diffuser la vidéo sur internet. Moins de deux jours avant, un officier de police blanc avait tué par balle Alton Sterling, un père de cinq enfants et vendeur ambulant noir qu'il tentait d'interpeller. La aussi une vidéo amateure a été diffusée. Le ressentiment face à ces derniers évènements est renforcé par le souvenir d'autres drames récents. C'est le cas de l'affaire Michael Brown, un jeune Noir non armé à Fergusson, il y a deux ans par un officier de policiers blancs qui n'a pas été inculpé. Aucun lien n'est établi avec certitude, mais l'attaque qui visait jeudi soir des policiers a eu lieu à l'issue d'une manifestation contre les violences policières.
Vidéos à la une
Depuis la victoire de Brexit, les actes xénophobes se multiplient au Royaume-Uni. Ceux-ci visent notamment les Polonais qui s'inquiètent. Le centre culturel de Londres a par exemple été tagué : "Stop à la vermine polonaise", et des tracts anti-polonais sont distribués dans les boîtes aux lettres.
Vidéos à la une
Le président de SOS Racisme Dominique Sopo, invité de News et Compagnie sur BFMTV ce mercredi soir, a lancé que "Karim Benzema utilise sa non-sélection pour soit disant démontrer du racisme". "Autant il aurait pu évoquer de vrais problèmes de racisme, autant il se saisit d'une affaire qui fait qu'il tape à côté et qu'il ne sert pas la cause de la lutte contre le racisme", a-t-il déploré. Selon lui, " Il y a suffisamment de racisme dans la société française pour ne pas aller inventer des choses". "Je trouve cette sortie étonnante, d'autant plus que Benzema ne prend aucune précaution", a-t-il déclaré.
Vidéos à la une
Le président de SOS Racisme, Dominique Sopo, a réagi mercredi soir sur BFMTV aux propos polémiques de Karim Benzema qui a lié sa non sélection en équipe de France pour l'Euro à des raisons liées au racisme. " Que le combat contre le racisme soit un combat juste, je ne vais pas dire l'inverse. Par contre ce n'est pas la peine de prendre des faux cas dans ce cas-là, on dessert cette lutte-là", a lâché le président de l'association. "Benzema a une énorme responsabilité parce que justement il est un modèle. Il ne faut pas utiliser ces thématiques pour son cas personnel. C'est la première fois que j'entends Karim Benzema dénoncer le racisme. Je l'ai rarement vu mettre sa notoriété au service de la lutte contre les discriminations", a-t-il regretté.
Vidéos à la une
Le maire de Béziers Robert Ménard, invité de BFM Story sur BFMTV ce mercredi soir, a déclaré que la polémique autour des propos de Karim Benzema, qui a assuré être écarté de l'équipe de France à cause d'une pression raciste, relevait d'une "dérive communautariste". "Je pourrais dire: 'Et les Français de souche, où ils sont? Il y a le quota de Français de souche?'", a-t-il lancé, poursuivant: "Si on faisait des quotas, ce sont les Français de souche qui sont minoritaires".
Vidéos à la une
Nouvelle polémique en Allemagne, et la victime c'est Jérôme Boateng, l'une des stars du Bayern Munich. Le footballeur est la cible des propos racistes de Alexander Gauland. Le vice-président du parti populiste Alternative pour l'Allemagne a déclaré dans une interview à l'édition dominicale du quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung que 'les gens apprécient Jérôme Boateng comme footballeur, mais qu'ils ne voudraient pas l'avoir comme voisin'. 'C'est triste que des choses comme ça arrivent mais on ne peut rien y changer, regrette le joueur. J'espère que ça va s'améliorer. Et aujourd'hui il y a eu beaucoup de réactions positives.' Des réactions positives sur les terrains de foot où les affiches 'Boateng soit notre voisin !' ont fleuri hier. 'Il y a plus d'intégration réussie que ne le dit Mr. Gauland, réagit Reinhard Grindel président de l'Association allemande de Football. On l'a vu quand des milliers de réfugiés sont arrivés en Allemagne. Maintenant c'est important de donner l'exemple au quotidien et dans des situations particulières.' Jérôme Boateng, d'origine ghanéenne par son père, est le défenseur central du Bayern Munich. Champion du Monde en 2014 au Brésil, il s'apprête à disputer l'Euro en France avec la Mannschaft.
Vidéos à la une
La pub de la marque Qiaobi a fait grand bruit sur le net. Elle met en scène la transformation d'un homme noir tout sale en beau jeune homme...
Vidéos à la une
Une publicité pour la lessive Qiaobi diffusée à la télévision et dans certains cinémas chinois fait scandale. Elle montre une femme en train de faire sa lessive se faire approcher par un jeune homme noir. Elle le repousse avant de lui mettre une dose de lessive dans la bouche et le plonger dans le tambour de la machine. Il en ressort un homme d'origine asiatique, parfaitement blanc.
International
Le mouvement islamophobe Pegida n'accepte pas les nouveaux emballages Kinder allemands sur lesquels apparaissent des enfants d'origines étrangères. Les internautes ont réagi face à ces propos racistes. 
Vidéos à la une
Madrid, Valence, Rome, ce samedi plusieurs villes ont vu un déferlement de mobilisations néo-nazies. La capitale espagnole a autorisé cette...
Vidéos à la une
L 'Autriche élit son président ce dimanche. Norbert Hofer, le candidat d'extrême droite, part favori, avec un programme ouvertement anti-islam. La communauté musulmane s'inquiète. Surtout que ce scrutin intervient dans un contexte déjà tendu: dans le pays, les agressions à connotations raciste et islmamophobe ont fortement augmenté depuis un an.
Vidéos à la une
Les flics, le racisme, l'alcool et les violences policières
Vidéos à la une
Facebook, Twitter et Youtube, les 3 géants américains des réseaux sociaux, vivement critiqués par des associations françaises.Ils ne filtreraient pas suffisamment les messages de haines sur Internet. Des vidéos, des tweets, des propos racistes, antisémites ou xénophobes qui sont considérés comme illicites par la justice française. Passible jusqu'à un an d'emprisonnement et plusieurs dizaines de milliers d'euros d'amendes. Bourdin Direct est une émission d'information dans laquelle interviennent en direct les acteurs de l'actualité.
Vidéos à la une
L' IL DU WEB - George Zimmerman, le vigile qui avait tué en 2012 un adolescent noir en Floride a de nouveau fait parler de lui. Jeudi, il a mis en vente l'arme fatale sur un site américain, ventant le "morceau d'histoire" que représentait l'objet. Devant le tollé, l'annonce a finalement été retirée. L'acquittement de George Zimmerman qui avait plaidé la légitime défense lors de son procès avait ravivé les tensions raciales aux Etats-Unis.
Vidéos à la une
Quand Azealia Banks insulte, ça fait mal. Zayn Malik en a fait les frais très récemment. Accusé par Azealia d'avoir copié la 'créativité'...
Vidéos Argent/Bourse
Avec : Claude Rollin, eurodéputé belge. Manuel Abramowicz, fondateur de RésistanceS.be et spécialiste de l'extrême droite. Et Jean-Sébastien Lefebvre, journaliste à Contexte. - 500 millions d'Européens, du samedi 7 mai 2015, présenté par Yann-Antony Noghès, sur BFM Business.
Vidéos à la une
Cyril Tisserand, était l'invité du "14-16" ce lundi sur LCI pour présenter "Bâtisseurs d'espérance", dans lequel il raconte son parcours atypique et la fondation d'une association hors norme "Le Rocher" dont les membres ont décidé d'habiter au coeur même des cités.
Vidéos à la une
Une bagarre a éclaté dans le tramway de Tours. Une femme a agressé deux autres femmes en proférant des insultes à caractère raciste.

Pages

Publicité