Le maire (LR) de Pont-Sainte-Maxence (Oise) veut supprimer à 80% le RSA des personnes qui s'alcoolisent en pleine rue. Pour cela, il a alerté le département en charge du versement de cette allocation.

Le maire (LR) de la ville de Pont-Sainte-Maxence (Oise) a décidé de supprimer le RSA des personnes qui s’alcoolisent sur la voie publique. Il a alerté le président du conseil départemental en charge du versement du revenu de solidarité active. Pour le moment, la sanction a été appliquée à une seule personne. Le RSA de cette dernière sera supprimée à 80 % pendant trois mois. Une deuxième personne pourrait faire l'objet de cette sanction. Cette dernière ne concerne pas l'alcoolisme, mais le manque d'efforts en matière d'insertion : une obligation "stipulée par le contrat que le bénéficiaire du RSA signe", a rappelé le conseil général de l'Oise dans Le Parisien.

"On a l'impression d'avoir une France à deux vitesses"

Le maire, Arnaud Dumontier, a expliqué sa décision au micro de RMC : "J'en suis venu là parce qu'il y a un grand ras-le-bol généralisé. Ras-le-bol de ma population, des commerçants, des parents d'élèves. Il y a une demi-douzaine d'individus qui s'alcoolisent parfois massivement sur la voie publique. Ils boivent, ils urinent, ils interpellent les passants, et cela tôt le matin jusqu'à tard le soir. Toucher l'aide de l'Etat pour la picoler, c'est intolérable. Les gens ne le comprennent pas. On a l'impression d'avoir une France à deux vitesses : celle qui se lève tôt et qui survit et celle qui profite du système."

À lire aussi - Yvelines : expulsé de son logement, un retraité se suicide

Publicité
L'homme en question avait fait l'objet de 49 mains courantes. "On a même emmené l'un d'eux en cure de désintoxication avec un véhicule de la ville et deux de mes agents. Je lui avais aussi proposé, en accord avec son assistante sociale, de le mettre dans un autre logement social, dans une autre ville, pour lui éviter les tentations, et nous avions prévu de l'intégrer dans les services techniques de la mairie. Malgré cela, dès le lendemain de sa sortie de cure de désintoxication, il était ivre sur la voie publique", a-t-il confié au média. 

En vidéo sur lmême thème : Baisse du nombre d'allocataires au RSA

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité