Rachida Dati va déposer un vœu ce mardi, lors du Conseil de Paris. Un vœu dans lequel elle indique souhaiter limiter la construction des logements sociaux dans son arrondissement, alors que ce thème fait débat aujourd’hui dans la course à la mairie de Paris.

© AFP

Alors que Paris connait un débat sur les logements sociaux, Rachida Dati va soumettre un vœu ce mardi, lors du dernier Conseil de Paris avant les élections municipales de mars prochain. La maire UMP du 7e arrondissement souhaite ainsi limiter la construction de logements sociaux dans son arrondissement.

"Le recours à l'architecture contemporaine doit pouvoir être exclu", a expliqué Rachida Dati avant d’ajouter qu’elle souhaitait "préserver l'absence de rupture de façades lorsque les circonstances l'exigent" sur les bâtiments haussmanniens. Et propose notamment de "ramener le pourcentage de surfaces à affecter au logement locatif social de 30% à 25%".

Une annonce qui a immédiatement fait réagir le maire de Paris, Bertrand Delanoë. "Si la droite vote ce vœu, j’espère qu’on va en entendre parler dans les prochains mois car c’est honteux". La mairie de Paris souhaite, quant à elle, construire d’avantage de logements sociaux.

Un vœu embarrassant pour la droite

Ce vœu risque d’embarrasser également la droite parisienne. Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP à la mairie de Paris, place les logements sociaux en tête de sa campagne. Elle appelle notamment à plus de transparence dans le système d’attribution. NKM souhaite également instaurer un "jury citoyen" qui sélectionnera les dossiers.

Publicité
Le 7e arrondissement de Paris est néanmoins celui qui compte le plus bas taux des logements sociaux de la capitale avec seulement 1,2% de HLM. Les demandes sont pourtant importantes. Au 31 octobre 2013, ils étaient 998 à demander un logement social dans le 7e arrondissement, soit 3,2% du total des ménages de l'arrondissement.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité