Au-delà des "moments d'égarement" de certains aventuriers, l'animateur souhaiterait que les téléspectateurs retiennent les performances. Toutefois, après cette mauvaise expérience, Denis Brogniart assure que la production redoublera désormais de "vigilance" pour éviter toute tricherie à l'avenir.
Triches à Koh-Lanta : Denis Brogniart se dit "triste et déçu"©Berzane Nasser/ABACAabacapress

C’était la saison des Légendes pour les 20 ans de l’émission et elle restera historique pour de mauvaises raisons. Ce mardi 14 décembre, aucun gagnant n’a été sacré pour ce "Koh-Lanta, La Légende''. "Ce soir, je ne vais pas procéder au dépouillement", a annoncé Denis Brogniart dans un plateau enregistré dans la journée en différé avec 19 des 21 participants. Si l’animateur a assuré ce mercredi 16 décembre au soir sur le plateau de Quotidien que cela reste "une belle saison", il regrette vivement "ces manquements à la règle". "On a pris la décision avec ALP d’invalider le résultat et de ne pas décerner de titre cette année et de ne pas donner les 100 000 euros à celui qui avait le plus de voix, à savoir Claude", a expliqué l’animateur. "Hier soir j’étais triste et déçu", a-t-il confié à titre personnel au sujet du déroulement de la finale.

Il y a eu des manquements, des moments de tricheDenis Brogniart dans Quotidien.

Pour Denis Brogniart, il est important de reconnaître "qu’effectivement il y a eu des manquements, des moments de triche". "On a réussi à en détecter certains pendant le tournage, d’autres après. Mais ce que je voulais dire aussi, c’est que c’est un jeu", a tenu à rappeler l’animateur de Koh-Lanta. "Ok il y a des gens qui ont mangé, certains qui se sont fait apporter de la nourriture par des pêcheurs, il y en a qui sont sortis de nuit au conseil, mais à l’échelle du monde, c’est pas grave, même si à l’échelle de Koh-Lanta c’est compliqué", a expliqué Denis Brogniart. Il y a eu des "fautes" et l’animateur assure avoir pris des "sanctions" à la hauteur. Il souhaite avant tout retenir "les performances exceptionnelles" réalisées au cours de cette saison. Quand Yann Barthès l’a interrogé sur la finale durant laquelle aucun candidat n’a été interrogé sur les tricheries, Denis Brogniart se justifie par la volonté de célébrer "la fête qu’est Koh-Lanta pour les 20 ans et pour mettre en avant les femmes qui ont été extraordinaires et pour célébrer le chouchou de tout le public Ugo".

"Je ne suis ni un enquêteur, ni un inspecteur de police. Je suis là pour animer, pour arbitrer et pour essayer d’être le plus impartial possible avec les candidats, mais je ne suis pas derrière eux tout au long de leur aventure 24h/24", a rappelé l’animateur. Sans vouloir excuser le comportement des tricheurs, qui sont supposés avoir mangé de la nourriture rapportée par Teheiura et également avoir bénéficié de repas au Sunset Beach Hotel les soirs de conseil, Denis Brogniart a rappelé que "personne ne peut imaginer combien c’est difficile de vivre cette aventure, d’être privé de nourriture du premier au dernier jour, de disputer tous les jours des épreuves".

Koh-Lanta : "On peut avoir un moment d’égarement

Denis Brogniart dans Quotidien.

Quand on lui demande si l’aventure n’était pas trop difficile cette année avec un jeu qui a commencé sans confort et sans riz, l’animateur explique qu’il s’agissait de candidats de légende qui avaient l’expérience et des compétences de survie très fortes. "On a pris la crème de la crème", assure-t-il. Denis Brogniart a appris l’existence de dîners clandestins alors qu’il était en tournage du prochain Koh-Lanta aux Philippines. "Je préfère en rire. Bien sûr qu’il faut pas manger, bien sûr qu’il faut pas appeler un pêcheur pour qu’il vous amène un steak-frites, bien sûr qu’il faut pas sortir la nuit au conseil", ironise-t-il. Selon lui, la décision prise par la production de ne pas décerner de vainqueur était destinée "à protéger la marque" Koh-Lanta. "Elle aurait été beaucoup plus abîmée si nous avions fermé les yeux", conclut-il. De retour des Philippines pour la nouvelle saison avec des nouveaux aventuriers, Denis Brogniart assure qu’"on ne revivra pas ça". "On va être beaucoup plus vigilants", précise l’animateur, en ajoutant des gardiens notamment. "Je n’oublie pas que ces hommes et ces femmes sont des aventuriers émérites. On peut avoir un moment d’égarement, surtout dans une aventure aussi difficile", conclut l’animateur.

Besoin de faire le point sur votre suite de carrière ? Ou de créer votre entreprise ? Découvrez notre formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.