L'American Film Institute lance son ciné-club en ligne, pour inciter les spectateurs à redécouvrir des classiques. Premier réalisateur à participer à l'opération, et non des moindres, Steven Spielberg.
Steven Spielberg inaugure un ciné-club en ligne pendant le confinement

En ces temps de confinement quasi-mondial (1 habitant de la planète sur 3 est concerné par ces mesures restrictives de déplacement), le cinéma reste un spectacle essentiel pour se changer les idées, se divertir et se cultiver. Alors que les salles sont fermées en France depuis le 15 mars, les américains sont aussi privés de grand écran depuis quelques jours. La très grande majorité des cinémas ont progressivement fermé aux Etats-Unis, seuls subsistent les drive-in, qui connaissent d'ailleurs un regain d'intérêt empreint de nostalgie. Face au retour incertain à une exploitation normale des salles, les studios hollywoodiens ont rapidement réagi. C'est d'abord la MGM qui a repoussé la sortie mondiale de Mourir peut attendre, le prochain James Bond, au mois de novembre. Universal lui a emboîté le pas en décalant d'un an la sortie de Fast & Furious 9 puis des Minions 2. Enfin, Disney a mis au frigo la plupart de ses productions qui devaient sortir ce printemps, à commencer par ses deux plus gros blockbusters de l'année, Mulan et Black Widow.

Spielberg le magicien

Reste donc, pour assouvir sa soif de films, la télévision, la VOD et les plateformes de streaming. Mais d'autres initiatives originales se mettent en place. Si certains sites proposent de voir gratuitement et légalement des films en ligne, l'American Film Institue (AFI), l'équivalent outre-Atlantique de notre Cinémathèque, a décidé de créer ces jours-ci un nouveau ciné-club virtuel....