Stéphane Bern a poussé les portes du Palais-Bourbon, plus communément appelé Assemblée nationale, et de son annexe, l'hôtel de Lassay. Zoom sur un lieu mythique.

Si les murs pouvaient parler (France 2) Les secrets du Palais-Bourbon

Un ancien palais princier

Avant de devenir un haut lieu de la République, le Palais-Bourbon, édifié entre 1722 et 1728, a été la résidence de Louise-Françoise de Bourbon, fille légitimée de Louis XIV et de Madame de Montespan. Après la mort de la duchesse, en 1743, le palais fut acheté par Louis XV, qui le céda, en 1764, au prince de Condé. Confisqué à la Révolution, il devient, en 1798, le siège du Conseil des Cinq-Cents, l’une des deux assemblées du Directoire.

L’hémicycle, théâtre de tous les débats

Dans la salle des séances, agrandie au XIXe siècle par Jules de Joly, tous les députés disposent d’un siège à leur nom et sont placés en fonction de leur appartenance politique. Traditionnellement, plus un député est ancien, plus il siège vers le bas de l’hémicycle. Inscrite dans l’air du temps, la salle est équipée d’une connexion Internet pour chaque député.

À lire également

REPLAY - Si les murs pouvaient parler (France 2) : Le jour où Napoléon a voulu faire sauter le Kremlin…

Un écrin pour des livres rares

Sa bibliothèque, l’une des plus belles au monde, a été décorée par le peintre Eugène Delacroix entre 1838 et 1847. Soit neuf ans de travaux pour peindre e

... Lire la suite sur Télé 7 jours

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !