Ce mardi 3 mars, M6 diffuse un nouvel épisode de Pékin Express qui suivra les candidats en Russie. Parmi les binômes stars du programme, on retrouve Pauline et Aurélie, deux compétitrices que rien n'arrête. Pourtant, l'une des deux sœurs souffre d'un handicap depuis sa jeunesse.
Pékin Express 2020 : Pauline évoque ce "handicap naturel" qui l’a accompagné durant le jeu©M6/Patrick RobertService de presse

Elles sont bien décidées à prendre leur revanche. Au casting de l’édition spéciale de Pékin Express, dont un nouvel épisode est diffusé ce mardi 3 mars sur M6, on retrouve les sœurs Pauline et Aurélie. Finalistes en 2007 (lors de la troisième édition en Amérique du Sud), les joyeuses Lilloises n’ont pas perdu leur esprit d’aventurière.

Immunisées lors du premier épisode de cette saison 2020, les deux candidates semblent être de redoutables adversaires face aux autres binômes. Mais 12 ans après leur périple sud-américain, un détail a interpellé les fans de Pékin Express. La candidate nordiste Pauline fait face à un handicap pourtant bien dissimulé derrière sa longue chevelure blonde.

Pauline est malentendante depuis l’âge de 18 ans

En effet, la petite sœur d’Aurélie porte un appareil auditif derrière son oreille gauche au quotidien. "Je suis malentendante et appareillée. Je suis la seule à avoir un handicap naturel dans le programme", a-t-elle expliqué dans une interview accordée au site purepeople.com. "Le but de faire Pékin Express avec ce handicap, c'est aussi montrer aux gens que, dans la vie, il ne faut rien lâcher et repousser ses limites".

Pourtant habituée à cet outil médical améliorant son audition défaillante, Pauline a eu quelques désagréments durant le jeu. "Il peut y avoir des petits "soucis" comme lors d'une épreuve. J'ai dû enlever mon appareil auditif, du coup on s'entendait moins avec ma sœur et ça a été compliqué pour communiquer", a-t-elle témoigné. Des propos appuyés par son aînée. "Elle a toujours été tellement discrète par rapport à ça alors qu'elle le vit au quotidien. Elle a eu ces problèmes d'audition à 18 ans. Même moi, parfois, je ne me rends plus compte qu'elle a ce handicap et ça peut être compliqué parce que je lui gueule dessus".

Si le binôme féminin a joué la transparence sur son handicap avec les habitants rencontrés durant leur parcours, Aurélie reste néanmoins fière de la ténacité de sa sœur cadette. "Je pense qu'elle est très forte. Elle montre à tout le monde que ce n'est pas parce qu'on a un handicap qu'on ne peut pas dépasser ses limites et prendre sur soi". Deux battantes à suivre sur la Route mythique de Pékin Express.

Vous aussi participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.