Animatrice avec Olivier Minne, Teddy Riner et Laury Thilleman, cette sportive dans l'âme a plus d'une corde à son arc…
La Course des champions (France 2) Sandy Heribert : "En France, on vous met dans des cases"

Avec une maman anglaise et un papa franco-belge, votre pluralité culturelle a-t-elle déteint sur votre parcours professionnel ?

Sandy Heribert : C’est mon côté anglo-saxon, j’aime me diversifier, alors qu’en France, on vous met dans des cases. J’ai fait mes armes à Eurosport, avant de dévier vers le divertissement, grâce à Netflix, où j’ai présenté la version française d’Ultimate Beastmaster, produit par Sylvester Stallone. Sur Voyage, j’ai incarné une série documentaire autour du snowboard, l’une de mes passions. Il y a toujours un peu de sport dans ce que je fais, y compris le concours de l’Eurovision… où règne un esprit de compétition.

Sportive comme vous l’êtes, n’auriez-vous pas préféré concourir plutôt qu’animer ?

Cela aurait demandé une endurance que je n’ai pas. Il faut aussi avoir de la force dans les bras. Moi, c’est plutôt les jambes…

À lire également

La course des champions (France 2) Teddy Riner : "Mon prochain défi ? devenir président de la République française !"

Dans les coulisses, n’avez-vous pas été tentée de défier Teddy Riner au judo ?

Non. En réalité, Teddy est plutôt un gros nounours qu’on a surtout envie de câliner.

On parle d’un retour

... Lire la suite sur Télé 7 jours