INTERVIEW – Dans la nuit du 6 au 7 juin, Brigitte Lahaie est sur Canal+ dans le film érotique Une dernière fois. Pour Planet, l'icône française de l'industrie du X évoque son rapport avec la caméra, le message engagé du film et délivre ses conseils croustillants pour pimenter votre vie intime.
Brigitte Lahaie (Une dernière fois, Canal+) : "J’ai moins de complexes que quand j’ai commencé à faire des films porno"©Kidam

Elle ne s’est plus dénudée devant la caméra depuis 25 ans. Pourtant, Brigitte Lahaie fait un retour inattendu dans l’industrie porno-érotique, dans la nuit du samedi 6 au dimanche 7 juin sur Canal+ où elle joue dans le film Une dernière fois. Un long-métrage très osé qui risque bien de vous surprendre.

Premier film de la jeune et inspirée Olympe de G, Une dernière fois propose aux amateurs de films pour adultes de suivre l’histoire de Salomé, une pimpante femme de 69 ans qui a décidé de mettre fin à ses jours. Avant de quitter ce monde, elle ne désire qu’une chose : planifier le moment où elle fera l’amour pour la dernière fois. Vivre cet ultime instant de plaisir comme un vrai bouquet final.

"Je n’avais aucune envie de faire un film porno"

Si l’intrigue de ce film (interdit aux moins de 18 ans) a de quoi faire réagir, Brigitte Lahaie ne s’imaginait pas revenir devant la caméra à son âge. Auprès de Planet, elle avoue que sa rencontre avec la réalisatrice et créatrice de podcast coquins, dans son émission sur Sud Radio, l’a vraiment fait changer d’avis.

"Je n’avais aucune envie de faire un film porno", lance d’emblée l’animatrice radio. "Et puis une fois que j’ai lu le scénario, on a parlé ensemble, elle était d’accord pour que je ne fasse pas de scène que je n’avais pas envie de faire". Si vous espérez voir Brigitte Lahaie incarnée une hardeuse dans des scènes torrides, désolé de vous décevoir, mais c'est peine perdu.

Derrière le rôle de Salomé, la célèbre actrice y voit un moyen de défendre une pornographie différente. "J’ai trouvé que c’était intéressant aussi de montrer que, bien qu’on ait plus de 60 ans, on peut aussi être désirante et certainement être désirable". D’autant plus que son personnage décide de sa propre mort, ce qui a fortement motivé cette militante du droit de mourir dans la dignité, de jouer cette fiction. "On parle toujours du dernier repas du condamné à mort. Et je trouvais que c’était plutôt drôle de voir le dernier vœu avant de mourir, que ce soit une vraie nuit d’amour".

Comment bien choisir sa mutuelle senior ? - Obtenez votre guide Mutuelle Senior 2020 dès maintenant

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.