Après des mois de polémique, le décret abaissant la vitesse de 90km/h à 80 km/h a été publié au Journal officiel dans la nuit du samedi 16 juin. La mesure sera applicable dès le 1er juillet 2018.
NICOLAS TUCAT / AFPAFP

Abaissement de la vitesse à 80 km/h : entre 6 et 12 millions d'euros de travaux

Les conducteurs vont devoir faire attention à ne pas avoir le pied trop lourd sur l'accélérateur au moment de partir en vacances. Le décret d'application abaissant de 90 km/h à 80 km/h la vitesse sur les 400 000 kilomètres de routes secondaires est paru au Journal officiel dans la nuit de samedi à dimanche. Il n'y a donc plus de marche arrière possible et la mesure sera applicable dès le 1er juillet 2018 avec un objectif : réduire la mortalité sur les routes. Face au tollé de l'annonce, le gouvernement s'est fixé une "clause de rendez-vous" le 1er juillet 2020. Mais d'ici là, il va falloir respecter les vitesses pour ne pas mettre la main au porte-monnaie.

À compter du 1er juillet donc, les conducteurs de tous les véhicules ne devront pas dépasser les 80k m/h sur les routes nationales et départementales bidirectionnelles (à double sens) sans séparateur central (terre-plein, muret, glissière). La vitesse sera la même par temps de pluie. Pour accompagner les automobilistes dans ce changement, "11.000 panneaux de signalisation seront modifiés sur tout le territoire", indique un communiqué du ministère de l'Intérieur. Des travaux qui seront réalisés par les départements, gestionnaires des voiries. Et la note s'annonce salée : "le coût du changement de tous ces panneaux de signalisation est estimé entre 6 et 12 millions d'euros. Comme annoncé, l'État remboursera aux collectivités les travaux entrepris", a ajouté le ministère.

Abaissement de la vitesse à 80 km/h : 68 euros d'amende

De plus, tous les radars seront paramétrés pour être opérationnels le jour J. Toute infraction sera donc sanctionnée d'une amende ou d'un retrait de points sur le permis de conduire. Par exemple, un conducteur qui roule à 90km/h sur une route limitée à 80km/h risque une amende de 68 euros et se verra retirer un point sur son permis. "L'éventuel surplus des amendes perçues par l'État liées à l'abaissement de la vitesse à 80 km/h, sera affecté à un fonds d'investissement pour la modernisation des structures sanitaires et médico-sociales spécialisées dans la prise en charge des accidentés de la route", a précisé le communiqué émanant de la place Beauvau.

Point positif pour les conducteurs : la mesure devrait toutefois leur permettre de faire des économies sur le carburant, à hauteur de 120 euros par an selon les estimations de la sécurité routière.

A voir en vidéo - Le monde de Macron: Raz-de-marée de courriers anti-80 km/h à l'Élysée !

  

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !