Comme plusieurs autres ministres avant elle, Roselyne Bachelot a contracté le coronavirus Covid-19. Elle est actuellement hospitalisée. Pourtant, elle avait été vaccinée… 
Vaccinée et pourtant suffisamment malade pour être hospitalisée : comment expliquer le cas Roselyne Bachelot ?AFP

Bruno Le Maire, Elisabeth Borne, Franck Riester… Nombreux sont les membres du gouvernement à avoir dû faire face au coronavirus Covid-19, qui mine la France depuis plus d’un an dorénavant. Au total, l’épidémie qui a nécessité plus de deux confinements nationaux a d’ores et déjà tué plus de 92 000 personnes sur le seul sol de l’Hexagone. Emmanuel Macron lui-même a attrapé la maladie et a dû s'isoler plusieurs jours durant. D’aucuns pensaient même, avant le démenti officiel, qu’il avait été soigné par la méthode Raoult

Dorénavant, semble-t-il, c’est au tour de Roselyne Bachelot de lutter personnellement contre l’épidémie. La ministre de la Culture a récemment été testée positive et hospitalisée. "À la suite de symptômes respiratoires, j’ai fait un test qui confirme que je suis positive au Covid. À l’isolement, je vais aménager mon programme pour la semaine qui vient. Je ne manquerai pas de vous donner des nouvelles régulièrement !", annonçait-elle sur Twitter, le 20 mars 2021.

Le problème, rappelle le site spécialisé Pourquoi Docteur, c’est que Roselyne Bachelot, 74 ans, avait déjà reçu sa première dose de vaccin. Ce qu’il faut retenir.

Peut-on être vacciné contre la Covid et tout de même l’attraper ?

Cette information a de quoi surprendre, tant elle est contre-intuitive : quelques jours après avoir été vaccinée contre le coronavirus Covid-19, Roselyne Bachelot se retrouve hospitalisée après avoir fait montre de symptômes puis avoir été diagnostiquée positive à la maladie. Les vaccins ne sont-ils pourtant pas supposés conférer l’immunité ?

Pas exactement. Tout dépend, en effet, du nombre d’injections. Récapitulatif.

Vaccin : une seule injection ne protège pas complètement contre le coronavirus

D’abord, il s’agit de rappeler que les vaccins visent avant tout à limiter les formes les plus graves de la maladie, rappelle le site spécialisé. Pour autant, il est vrai de dire qu’ils procurent aussi une immunité - relative, cela va sans dire - contre le coronavirus Covid-19. Cependant, il reste encore difficile de dire comment ils résistent à certains variants.

En pratique, une seule injection ne confère qu’une immunité partielle à la maladie. L’immunité maximale n’est acquise qu’après la seconde injection. Enfin, il faut parfois s’avérer un peu patient… Car le vaccin ne fait pas effet immédiatement.

Au bout de combien de temps le vaccin anti-Covid devient-il efficace ?

"Nous avons établi que l'efficacité du vaccin était à peu près nulle jusqu'au quatorzième jour suivant son administration. Mais après ce jour 14, l'immunité s'élevait progressivement au jour le jour jusqu'à atteindre environ 90% au jour 21, puis ne montait pas plus haut. Toutes les améliorations observées l'ont été avant une seconde injection", affirmait récemment Paul Hunter, professeur et chercheur à l’université d’East Anglia, interrogé par le Guardian.

Il évoque spécifiquement le vaccin Pfizer et il poursuit : "Ça montre qu'une seule dose de vaccin est hautement protectrice, même s'il faut attendre 21 jours pour obtenir ce taux."

Débarrassez-vous des moustiques avec la lampe Vortex

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.