Prendre des vacances en période d'épidémie peut s'avérer compliqué. Voici les quatre questions à se poser avant de partir.
Vacances d'été : quelles précautions avant de réserver ? IllustrationIstock

Arrivée des beaux jours, début des congés scolaires et réouverture des frontières… Il est grand temps de partir en vacances. Selon un sondage du cabinet BVA, 59% des Français comptent s'évader cet été, principalement dans l'Hexagone. Si c'est votre cas, n'oubliez pas que ces vacances sont particulières : en pleine pandémie mondiale, de nombreuses précautions sont à prendre pour que vous passiez le meilleur séjour possible. Posez votre carte bleue : voici quatre questions à vous poser avant de réserver.

Vacances d'été : où aller ? 

Dans le contexte actuel, les possibilités de départ sont limitées. Mi-mai, le Premier ministre Edouard Philippe avait annoncé qu'il serait possible pour les Françaises et les Français de partir en vacances dans l'Hexagone en juillet et en août. Maintenant que le confinement ainsi que la règle des cent kilomètres sont levés, les citoyens peuvent circuler librement dans tout le pays. Cependant, Le Figaro indique que l'accès aux territoires d'outre-mer reste limité aux urgences professionnelles ou familiales, et qu'un isolement de deux semaines est obligatoire à chaque arrivée. Cette quarantaine sera abandonnée dès le 1er juillet, mais un test de dépistage au Covid-19 sera imposé à chaque voyageur. 

Soyez plus vigilant si vous souhaitez partir en Europe… Depuis le 15 juin 2020, la plupart des pays européens ont rouvert leurs frontières aux pays frontaliers, dont la France métropolitaine. Seulement, d'autres ont décidé de faire patienter les touristes ou d'instaurer des mesures bien particulières à l'arrivée. Partir en Allemagne, en Espagne, en Italie ou en Grèce par exemple ne devrait pas poser de problème... mais à chaque pays son exception. Quelques régions italiennes vous obligeront à remplir un formulaire de santé : la Sardaigne, le Basilicate et les Pouilles. En Espagne, vous pourrez être soumis à des tests de température. En Grèce, des tests PCR sont effectués aléatoirement à l'entrée sur le territoire. Quoiqu'il en soit, l'accès à ces pays n'est, en soi, pas réglementé ni limité.

Les Pays-Bas réclament la preuve de la réservation d'un lieu de séjour avant de passer la frontière. Si vous venez d'un grand foyer de contamination du virus comme l'Île-de-France, vous devez remplir un formulaire sanitaire qui déterminera si vous pouvez ou non voyager dans le pays. Si vous y êtes autorisé, une quatorzaine sera de rigueur. La preuve de réservation est également obligatoire en Croatie : remplissez le formulaire adéquat sur entercroatia.mup.fr. Malte a ouvert son aéroport à la France, excepté aux résidents d'Île-de-France… Pour savoir si vous habitez dans un grand foyer de contamination, consultez la liste de France Diplomatie

De nombreux pays imposent une isolation à l'arrivée : dix jours en Norvège, quatorze au Royaume-Uni, même chose en Irlande et aux Pays-Bas… D'autres se montrent patients et retardent leur ouverture : c'est le cas du Danemark qui gardera ses frontières fermées aux touristes tout l'été. 

Hors Europe, vous pouvez déjà oublier les États-Unis, le Brésil, le Maroc et la Thaïlande qui n'acceptent que les Français détenteurs d'un permis de résidence permanents. Dès le 1er juillet, une liste sera communiquée, détaillant une vingtaine de pays qui seront accessibles aux Français. Pour le moment, vous pouvez vous rendre en Tunisie qui accepte toute personne présentant un test PCR négatif. Malgré le dépistage, une isolation de quatorze jours sera imposée et le séjour devra avoir lieu dans des hôtels dédiés aux ressortissants étrangers.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Vacances : comment vous protéger contre le Covid-19 ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.