Un "trésor exceptionnel" a été découvert sur un chantier. Le butin comprendrait quelques 14 000 pièces d'argent.
En rénovant une vieille ferme, ils découvrent le fabuleux trésor d'un riche marchand !Pièce de monnaie médiévale, IllustrationAFP

"Un trésor exceptionnel". C'est en ces termes élogieux que s'est exprimé Dominique Dussot, numismate (spécialisé dans l'étude des monnaies) et archéologue de la Direction régionale des Affaires culturelles (DRAC) de Limoges. A l'origine de son enthousiasme, un trésor médiéval découvert sur un chantier.

La découverte a été effectuée en 2014 par un ouvrier, lors de travaux de rénovation dans une ferme de Bourgogne, rapporte CNews. D'une richesse rare, il serait composé de 14 000 pièces de monnaie de l'époque du Moyen-Age. Oboles, deniers, demi-deniers... Le tout en billon, un aliage d'argent et de cuivre.

Trésor médiéval : plus de 14 000 pièces de monnaie provenant de toutes les régions de France

Les plus anciennes dâtent de 1106. "J'ai trouvé des monnaies qui datent de 1223", ajoute un archéologue. Les pièces découvertes proviennent de toutes les régions de France : Nantes, Provins, Bordeaux, Le Puy-en-Velay, Limoges, Poitiers, Turenne, Vendôme... Plusieurs pièces sont à l'effigie de Richard Coeur de Lion, roi d'Angleterre (qui régna de 1189 à 1199) d'origine française.

La provenance géographique multiple de ce trésor pose question sur son propriétaire historique. Il pourrait s'agir d'un marchand ambulant, les foires ayant proliféré dans toute l'Europe au Moyen-Age. Celle de Provins était l'une des plus réputées, rappelle France TV éducation. Il pourrait également s'agir d'un collecteur d'impôt.

Ce butin suscite davantage l'intérêt des archéologues "par sa quantité et non par sa valeur". Le billon est en effet un métal peu précieux. L'ouvrier à l'origine de la découverte et le propriétaire de la ferme sont désormais co-propriétaire de cet impressionnante fortune. L'article 716 du Code civil établie en effet que "La propriété d'un trésor appartient à celui qui le trouve dans son propre fonds ; si le trésor est trouvé dans le fonds d'autrui, il appartient pour moitié à celui qui l'a découvert, et pour l'autre moitié au propriétaire du fonds. Le trésor est toute chose cachée ou enfouie sur laquelle personne ne peut justifier sa propriété, et qui est découverte par le pur effet du hasard".

Les deux co-propriétaires envisagent de vendre leur part à des collectionneurs et des amateurs d'art. Certaines des pièces de monnaie pourraient valoir cent euros l'unité.

Vidéo : Noyelles en fête au temps du Moyen-Age

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.