Taux d'incidence en constante hausse, hôpitaux débordés, la France fait face à une violente poussée épidémique. Ailleurs en Europe, la situation de notre pays est suivie de près et avec méfiance. Est-il encore possible de voyager et comment ?
Tests, quarantaine.... Comment accéder aux autres pays européens ?

Le diaporama indique les mesures spéciales s'appliquant aux voyageurs étrangers dans les différents pays européens. Source : BFMTV

Pouvez-vous prendre l'avion pour un séjour à Rome ou pour un week-end à Londres ? Les autorités sanitaires de nos voisins européens surveillent avec attention ce qu'il se passe chez nous. 

Comme vous le savez, la France connaît en ce moment une violente flambée des nouveaux cas de malades infectés par la Covid-19. Hier, mardi 30 mars, le taux d'incidence, le nombre de tests positifs pour 100 000 habitants, s'élevait à 377, selon le site Covid Tracker. Le taux de positivité stagne autour des 8% depuis plusieurs jours. Dans le même temps, la saturation des services de réanimation approche dangereusement.

Le président de la République devrait, face à la gravité des événements, annoncer des mesures supplémentaires censées freiner l'expansion du virus. La fermeture des écoles, longtemps totalement exclue par le gouvernement, pourrait notamment être un des moyens de ralentir la circulation du coronavirus. 

Ailleurs en Europe, la conjoncture n'est pas vraiment la même partout. Le Royaume-Uni s'est distingué ces derniers jours. Dimanche 27 mars, aucun décès dû à la Covid-19 n'a été signalé à Londres, une première depuis des mois. Ces chiffres encourageants sont probablement explicables par la très bonne avancée de la campagne de vaccination Outre-Manche. Pour la journée d'hier, 4978 nouveaux tests positifs ont été reportés en Grande-Bretagne : chez nous, ce chiffre était de 38 915 contaminations supplémentaires. 

La France, mauvaise élève de l'Union européenne dans la crise sanitaire

En Italie, la situation n'est pas aussi bonne. 20 199 tests positifs y ont été détectés le mardi 30 mars.. On constate néanmoins une baisse depuis plusieurs jours. En revanche, l'Allemagne fait, elle, face à une hausse des malades. Rien de comparable cependant avec notre situation. Notre voisin enregistre quasiment moitié moins de personnes infectées que nous. 

La France est donc désormais l'un des pays d'Europe où la situation est la plus critique. Pour ces raisons, de nombreux gouvernements étrangers choisissent de restreindre l'accès de leur pays aux voyageurs français. Découvrez ces mesures en détail dans notre diaporama.

Italie

1/7
Italie

Quarantaine de cinq jours pour les voyageurs venant de l'UE. Test obligatoire avant le départ et après la période de quarantaine.

Portugal

2/7
Portugal

À partir du 1er avril : déplacement autorisé pour "motif essentiel" et nécessité de présenter un test PCR négatif datant de moins de 72h. Le voyageur devra ensuite s'isoler pendant 14 jours. 

Espagne

3/7
Espagne

Présentation d'un test PCR négatif effectué avant 72h. Pas de quarantaine pour le moment. 

Belgique

4/7
Belgique

Seuls les déplacements pour motifs "essentiels" sont permis (attestation sur l'honneur).

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.