Les Suisses ont été appelés aux urnes pour se prononcer sur les vaches à cornes.
Armin Capaul, à l'initative du référendum suisse - Fabrice COFFRINI / AFPAFP

Un référendum autour de la dignité animale

Dimanche 25 novembre, comme ils le font régulièrement, les Suisses devaient voter pour ou contre des subventions accordées aux éleveurs de vaches qui conservent les cornes des bêtes. C’est un militant de la cause animale qui était à l’origine du projet. Grâce aux 100 000 signatures qu’Armin Capaul a recueillies sur le sujet, le référendum a pu avoir lieu. Il s’agissait d’un projet englobé sous le nom "pour la dignité des animaux de rente agricole". "Je discute toujours avec mes vaches dans l'étable", a-t-il raconté à l'AFP. "Elles m'ont demandé si je pouvais faire quelque chose (...), si je pouvais les aider à garder leurs cornes et là, je me suis dit qu'elles avaient raison, que d'une façon ou d'une autre, quelqu'un devait faire quelque chose", a ainsi témoigné l’homme surnommé "le punk à vaches" par le quotidien Le Temps.

Vaches avec ou sans cornes : un référendum très médiatisé

Mais si la vache est un des symboles des Helvètes, les Suisses ont majoritairement voté non à l’initiative. Un résultat en accord avec le conseil fédéral suisse qui avait estimé qu’il "n’existe aucune étude qui affirme que le bien-être des vaches ou des chèvres sans cornes est entravé démesurément". Une position que ne partage pas l’université de Berne, qui pointe que les animaux, écornés dans les trois premières années de leur vie, souffrent pendant 60 jours après l’opération.

Mais paradoxalement, les villes ont voté plus favorablement que les campagnes. "Dans les villes, ils ont encore du cœur, dans les campagnes, ils ne pensent qu'à l'argent", a commenté M. Capaul. Pour l’agriculteur, le résultat négatif n’est pas une défaite complète. Il estime avoir sensibilisé des gens à la souffrance animale et pu défendre sa cause jusqu’au bout. Le vote a en effet rencontré un grand succès médiatique. Plus que les subventions, le référendum s’est transformé en un choix : "pour ou contre les cornes de vaches ? "

À voir en vidéo - Des vaches s'échappent après un accident

 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Incroyable : un zèbre à pois découvert au Kenya !