Sixième vague : les départements où elle est le plus active
Alors que les Français relâchent leurs efforts de plus en plus, le Covid-19 continue de gagner du terrain dans de nombreux départements où le taux d'incidence ne cesse d'augmenter. Voici lesquels.

Alors que les Français n’ont plus l’obligation de porter des masques au travail, au cinéma ainsi que dans la plupart des lieux publics clos, le Covid-19 est toujours bien présent dans l'Hexagone. En effet, les chiffres de contaminations sont inquiétants et les experts ne parviennent pas à déterminer quand s’achèvera cette sixième vague.

Il y a encore un mois, le 5 mars 2022, le taux d’incidence sur le territoire français était de 545,7. Un mois plus tard, le 2 avril 2022, ce chiffre a quasiment triplé puisqu’il est de 1435,7 selon Santé Publique France.

Pour rappel, le taux d’incidence est défini par l’Insee comme le rapport entre le nombre de nouveaux cas d'une pathologie observé pendant une période donnée et la population dont sont issus les cas. Il est exprimé en nombre de personnes pour 100 000 et représente l’un des outils les plus efficaces pour mesurer la propagation du Covid-19 sur un territoire.

Covid-19 : une sixième vague qui inquiète

Face à ce rebond de l’épidémie, nombreux sont les français qui ont fait le choix de remettre leur masque pour se protéger d’une potentielle contamination.

En revanche, il est tout de même important de souligner que cette vague est pour le moment bien moins importante que la précédente. Rien ne laisse présager d’ailleurs qu’elle pourrait atteindre les niveaux records obtenus lors de la cinquième vague.

L’évolution du taux d’incidence est cependant particulièrement inquiétante dans certains départements. La propagation du Covid-19 est ainsi importante dans ces lieux. Voici les onze départements pour lesquels la sixième vague est particulièrement intense.

La Seine-Saint-Denis

1/11
La Seine-Saint-Denis

Les habitants de la Seine-Saint-Denis devraient rester vigilants face au Covid-19. En effet, au 5 avril 2022, par rapport à la semaine précédente, le taux d'incidence avait augmenté de 24,1% dans ce département.

L'Oise

2/11
L'Oise

L'épidémie circule toujours activement dans le département de l'Oise. Le taux d'incidence avait en effet augmenté de de 24,31%  au 5 avril par rapport aux sept jours précédents.

Le Val-d'Oise

3/11
Le Val-d'Oise

La situation épidémique pourrait devenir critique dans le Val d'Oise. Le département a ainsi connu une évolution de 20,22% du taux d'incidence entre le 29 mars et le 5 avril. 

Voir la suite du diaporama

La Seine-et-Marne

4/11
La Seine-et-Marne

Les habitants de la Seine-et-Marne devraient rester vigilants face à la propagation du Covid-19. En effet, au 5 avril 2022, le taux d'incidence avait augmenté de 20,23% par rapport à la semaine précédente dans ce département.

L'Yonne

5/11
L'Yonne

L'épidémie circule toujours activement dans le département de l'Yonne. Le taux d'incidence avait en effet augmenté de de 23,27% le 5 avril par rapport aux sept jours précédents.

Saône-et-Loire

6/11
Saône-et-Loire

La situation épidémique pourrait devenir critique en Saône-et-Loire. Le département a ainsi connu une évolution de 23,34% du taux d'incidence entre le 29 mars et le 5 avril. 

Le Rhône

7/11
Le Rhône

Les habitants du Rhône devraient rester vigilants face à la propagation du Covid-19. En effet, au 5 avril 2022, le taux d'incidence avait augmenté de 22,14% par rapport à la semaine précédente dans ce département.

La Loire

8/11
La Loire

L'épidémie circule toujours activement dans le département de la Loire. Le taux d'incidence avait en effet augmenté de de 25,92% au 5 avril par rapport aux sept jours précédents.

La Haute-Loire

9/11
La Haute-Loire

La situation épidémique pourrait devenir critique dans la Haute-Loire. Le département a ainsi connu une évolution de 22,01% du taux d'incidence entre le 29 mars et le 5 avril.

Le Vaucluse

10/11
Le Vaucluse

Les habitants du Vaucluse devraient rester vigilants face à la propagation du Covid-19. En effet, au 5 avril 2022, le taux d'incidence avait augmenté de 23,47% par rapport à la semaine précédente dans ce département.

Les Alpes-de-Haute-Provence

11/11
Les Alpes-de-Haute-Provence

L'épidémie circule toujours activement dans le département des Alpes-de-Haute-Provence. Le taux d'incidence avait en effet augmenté de de 20,94% au 5 avril par rapport aux sept jours précédents.