Chaque année, au début du mois de décembre, des créatures "mi-chèvre, mi-démon" viennent punir les enfants qui n'ont pas été sages. Cette tradition festive a connu des dérapages.
Qui sont les Krampus, ces démons de Noël qui envahissent les rues et s’en prennent aux enfants ? Des hommes déguisés en Krampus en Allemagne.AFP

C’est une tradition festive à l’approche de Noël. Chaque année, au moment de la Saint-Nicolas, les Krampus envahissent les rues d’Europe centrale pour terroriser adultes et enfants. Cet animal doté de cornes, d’épais cheveux noirs et de crocs, porte une chaîne, des cloches et un fouet. Comme le précise National Geographic, le terme Krampus vient du mot allemand Krampen, qui signifie "griffes". Dans la mythologie nordique, il est le fils de Hel et peut se rapprocher des satyres et des faunes, issus de la mythologie grecque. Il fait partie du folklore de Noël allemand depuis des décennies.

Krampus : ils viennent punir les enfants qui ne sont pas sages

Comme notre père Fouettard, cette créature "mi-chèvre, mi-démon" s’amuse à punir les enfants qui n’ont pas été sages. Le Krampus est l’alter ego maléfique de Saint-Nicolas : alors que ce dernier donne des bonbons aux enfants sages, le Krampus distribue les avertissements à ceux qui ne l’ont pas été. Au départ, les enfants devaient se lever pour découvrir soit des cadeaux soit une baguette dans leurs chaussons.

Désormais, les traditions sont un peu plus modernes : certaines personnes enfilent un costume à poils longs, masque de chèvre à cornes sur le visage, pour terroriser les passants qui doivent courir pour leur échapper. En Autriche, en Allemagne, en Hongrie, en Italie et en République tchèque sont même organisées chaque année des courses de Krampus lors desquelles des innocents acceptent d’être poursuivis par ces monstres à cornes.

Si l’ambiance entre les Krampus et leurs "victimes" d’un soir se veut bon enfant, dernièrement, certains hommes costumés ont dérapé dans plusieurs pays. Résultat, plusieurs personnes ont été blessées et les autorités ont été obligées d’intervenir.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Brésil : un chef de gang choisit un costume étonnant pour s'échapper de prison

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.