Attention ! Selon l'endroit où vous habitez vous avez peut-être plus de chances de connaître une triste fin... Et pour cause ! Tous les départements ne semblent pas égaux par rapport à la mort. Dans certains d'entre eux, on observe une surmortalité 5 fois plus élevée que la moyenne nationale.

La mort est-elle liée au lieu où l’on réside ? Selon une étude de l’INSEE, il existe, en tout cas, des départements où la mortalité est plus forte que pour d’autres.

Le taux de mortalité brut moyen (rapport entre le nombre de décès dans l’année et la population totale moyenne dans l’année) de la population française en 2018, est estimé à 9,2 décès pour 1 000 personnes. Au total, 59 départements excèdent ce chiffre.

Publicité

Marina Robin, statisticienne à l’INSEE explique à Business Insider France qu’il est nécessaire de prendre en compte deux facteurs pour analyser le taux de mortalité d'un département :

Publicité
  • L’âge. En effet, les personnes plus âgées, vont être plus présentes à la campagne qu’en ville.
  • Les conditions de vie. Les revenus et la proximité avec un hôpital influent sur les probabilités de décès. 

Si certains départements ont connu en 2018 un taux de mortalité relativement bas, comme c’est le cas à Mayotte ou à Paris, pour d’autre c’est l’hécatombe. Pour certains, la mortalité cinq fois plus forte que pour la population nationale. Business Insider France a recensé les 25 départements qui ont perdu le plus d’habitants en 2018.

Publicité