Léonard Trierweiler, le fils de l'ex-Première dame de France, s'est vengé le 2 avril d'un paparazzi qui campait devant leur appartement du XVème arrondissement, à Paris. L'adolescent a photographié ce dernier, ainsi que la plaque d'immatriculation de son scooter, avant de publier le tout sur son compte Twitter.
Capture d'écran Twitter

 

 C’est en quelque sorte l’histoire de l’arroseur arrosé. Le 2 avril, un paparazzi planquait en bas du domicile de l’ex-première dame de France, Valérie Treirweiler. Léonard, son fils, agacé par la situation, s’est tout bonnement avancé vers lui pour…le photographier ! Le visage et la plaque d’immatriculation du voleur d’image se sont aussitôt retrouvés publiés sur le compte Twitter du jeune homme.

Dans un premier temps, Léonard Trierweiler s’est contenté de prendre en photo le papparazzi et de diffuser l’image sur les réseaux sociaux, commentant ainsi : "Le paparazzi qui prend en photo en bas de chez nous mais qui ne veut pas être pris! L'arroseur arrosé..."Peu après, répondant à la demande d’un internaute, l'adolescent a publié la plaque d’immatriculation du scooter du paparazzi.

Ce n’est pas la première fois que Léonard Trieirweiler prend la défense de sa vie privée et de celle de sa mère. En février dernier, peu de temps après l’affaire Gayet-Hollande, il avait déclaré, toujours sur son compte Twitter : "Je veux qu'on laisse ma mère tranquille. Après son épreuve, elle a droit au repos. Honte à @Closer et @Voici. @valtrier".

 Qui sait, les photos du jeune Léonard se retrouveront peut être exposées au centre Pompidou-Metz qui accueille actuellement une rétrospective des plus célèbres clichés volés.

En vidéo sur le même thème : Quand Valérie Trierweiler se confiait sur ses difficultés à s'épanouir à l'Elysée 

Vidéo : Valérie Trierweiler : elle se confie sur ses difficultés à s’épanouir à l’Elysée