Se balader un dimanche soir dans une zone boisée peut parfois tourner au cauchemar. C'est le cas de ces promeneurs qui sont tombés nez à nez avec ce corps démembré.
Illustration AFP

Des promeneurs ont fait une découverte macabre dimanche soir dans la ville de Saint-Laurent-de-la-Prée, à proximité de Rochefort, en Charente-Maritime, rapporte Sud-Ouest. Un corps sans tête ni mains, en état de décomposition avancée a été retrouvé, sous des branchages, dans une zone naturelle de la commune.

Il s’agit du corps de Françoise Vrillaud, cette octogénaire disparue mystérieusement le 21 mai de sa maison de retraite à Sénoriales. C'est ce qu'a déclaré le procureur par intérim de la République, Julien Wattebled mardi 11 juin dans l’après-midi. Le corps a été trouvé à moins de trois kilomètres de son domicile. 

Publicité
Publicité

La famille avait alerté les forces de l’ordre

La semaine dernière, 45 gendarmes ont été déployés dans un large périmètre de la commune, pour effectuer de nouvelles investigations. C’est rue de l’Aubonnière, que quelques temps auparavant, les équipes cynophiles ont fait deux marquages.  

"Nous savons également que c’est un itinéraire qui était dans ses habitudes de promenade", précise le capitaine Pacaud, coordinateur de l’opération.

Des recherches terrestres et des survols en hélicoptère ont été réalisés, en plus de l’aide apportée par la brigade nautique de la Rochelle, qui a inspecté les berges de la Charente, détaille Sud-Ouest. C’est en trouvant porte-clause, que la famille a alerté les autorités. Cependant, aucune trace de sang ou d’effraction n’ont été retrouvées. Aucun mouvement d’argent n’a été remarqué depuis sa disparation.

Publicité

Une autopsie est en cours et vise à "déterminer les causes exactes du décès", a indiqué le procureur adjoint. Une enquête a été ouverte pour "meurtre sur personne vulnérable", dont la brigade de recherche de Rochefort et la section de recherche de Poitiers ont été saisies.

Vidéo en lien avec le sujet : Disparition d'Agnès : un corps retrouvé, le gardé à vue dit l'avoir bousculée