Présent durant la prise d'otage, François, vigile au Super U de Trèbes dans l'Aude, a tout vu, tout entendu. Il a même failli y laisser la vie. Il raconte.

Alors que l'on dénombre désormais au moins quatre victimes et une quinzaine de blessés dans les attaques perpétrées ce vendredi 23 mars dans l'Aude, les personnes qui ont assisté à la scène commencent à donner davantage de détails sur ce qu'elles ont vu et vécu. C'est le cas de François, vigile au Super U de Trèbes. Présent lorsque Redouane Lakdim, le preneur d'otages, est entré dans le magasin ce vendredi, il raconte au micro de France Info : "J’ai vu la barbe, les cris et le flingue, j’ai compris tout de suite"... François poursuit son récit. Il indique avoir, tout d'abord, entendu des coups de feu et vu "une personne qui criait et tirait dans le magasin avec deux personnes à terre".

Pris pour cible

Mais s'il n'y avait que cela... Au-delà d'avoir assisté à la scène, François a également bien failli y laisser la vie. "Il m'a tiré deux fois dessus", a-t-il précisé à France Info. Et de poursuivre en indiquant qu'il avait, ensuite, réussi à faire sortir plusieurs otages. "J’ai évacué le personnel et quelques clients pour les éloigner de la zone". Au final, il aurait permis à plus de vingt personnes de quitter le Super U. "Il tirait encore, donc je n’ai pas traîné. Ça va vite. On n’a pas le temps de réfléchir, on fait demi-tour et on part ", a-t-il indiqué. Et de conclure : "on a l’habitude de voir ça à la télé maintenant. Le danger, on le connaît".

André, 76 ans, était lui aussi présent au moment des faits. Il partage ce qu'il a vécu au micro de France Info : "Je finissais les courses... J'étais dans un rayon, je m'approchais des caisses, c'est là qu'on a entendu les premiers coups. Au premier abord je n'ai pas trop fait attention parce qu'on a cru que c'étaient des pétards... près ça canardait." Très vite, il entend : "Couchez-vous ! couchez-vous ! Moi j'étais déjà presque couché, je me suis couché un peu plus, puis ça s'est un peu calmé".

Publicité
Autant de témoins et de témoignages qui attestent, une fois de plus, de la violence de l'attaque. Manon, qui se trouvait parmi les otageS, commence, de son côté, tout juste à digérer l'évènement. Elle explique à France Bleu Roussillon : "C'est dur à vivre, mais là ça va mieux petit à petit on déstresse". Elle poursuit : "On a entendu un bruit... On pensait que c'est une palette qui était tombée et j'ai vu mon petit frère qui arrivait en courant et qui me dit qu'il y a une personne avec un fusil." De là, elle indique avoir également entendu "couchez-vous, couchez-vous", mais aussi crier : "Allahou Akhbar".

Heureusement pour elle, elle parvient rapidement à se réfugier dans la réserve avec son petit frère, puis à s'en extirper, à s'éloigner du magasin pour finalement être évacuée.

En vidéo - Edition Spéciale : Retour sur les faits et l'acte héroïque du Lieutenant-colonel Arnaud Beltrame

mots-clés : Attaque terroriste, Aude

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité