L'âge arrivant, certains préfèrent préparer minutieusement leurs obsèques. Cérémonie, inhumation, dernière sépulture... Pouvez-vous exiger ce dont vous avez envie ? Quelles sont les interdictions ?
Dernières volontés : tout ce que vous pouvez demander

Laisser des instructions précises ou faire confiance à ses proches. L'âge arrivant, certains Français prennent leurs dispositions et organisent eux-mêmes leurs futures obsèques. N'y voyez rien de morbide, cela permet de soulager les proches en deuil, qui n'auront qu'à se laisser guider et prendre des décisions minimes. Cérémonie, choix du traitement du corps, musique, fleurs... Les sociétés de pompes funèbres sont là pour accompagner les familles en deuil mais, dans certains cas, le défunt a déjà tout choisi.

Enterrement : doit-on respecter les dernières volontés du défunt ?

Pour certains, il est important de noter ses dernières volontés afin d'être sûr qu'elles soient connues de tous. En tant que proche du défunt, vous êtes dans l'obligation de les respecter si elles ont été portées à votre connaissance. Comme l'explique le ministère de la Justice, "ne pas respecter les dernières volontés du défunt peut être sanctionné d'une peine pouvant aller jusqu'à 6 mois d'emprisonnement, de 7 500 euros d'amende et d'éventuelles peines complémentaires". 

Bien sûr, il arrive parfois que les dernières volontés ne puissent pas être respectées au regard de la loi. Les obsèques sont en effet réglementées et de nombreuses choses sont interdites, notamment en ce qui concerne le traitement réservé à la dépouille, les lieux d'inhumation ou même la pierre tombale. Néanmoins, toute personne est en droit de faire savoir à ses proches ce qu'elle souhaite pour ses obsèques. De votre vivant, vous pouvez préciser ces conditions dans votre testament, laisser une trace écrite ou même orale, en informant l'un de vos proches. La loi étant très précise sur certains points, quelles sont les dernières volontés autorisées ? Quelles sont celles qui sont interdites ? On fait le point dans le diaporama ci-dessous.

L'organisation de la cérémonie

1/10
L'organisation de la cérémonie

Selon la loi, les désirs du défunt doivent être parfaitement respectés en matière d'obsèques. Ses dernières volontés peuvent être rédigées dans un testament, une lettre... Elles concernent l'organisation de la cérémonie, les personnes présentes ou non, par exemple. Choix de la musique, des fleurs... Vous êtes libre de demander ce que vous souhaitez.

Le choix du traitement du corps

2/10
Le choix du traitement du corps

Le choix du traitement du corps (inhumation, crémation) revient aussi au défunt si ce dernier a laissé des instructions. Si ce n'est pas le cas, c'est à la famille de prendre la décision.

Le lieu de dissémination du corps

3/10
Le lieu de dissémination du corps

Peut-on faire le choix de disséminer plusieurs parties de son corps en différents endroits ? L'article 16 du Code civil est formel : on ne peut pas disséminer le corps d'un défunt en plusieurs sites.

Peut-on être incinéré avec son animal de compagnie ?

4/10
Peut-on être incinéré avec son animal de compagnie ?

La loi française interdit à une personne d'être incinérée avec les restes de son animal de compagnie. Néanmoins, une urne contenant les cendres peut être placée dans le cercueil, s'il est décédé avant son maître.

Peut-on être placé à même le sol ?

5/10
Peut-on être placé à même le sol ?

Les tombes doivent être étanches, pour des raisons évidentes d'hygiène. Il n'est donc pas possible d'être placé, pour sa dernière demeure, à même le sol.

Peut-on être enterré dans une propriété privée ?

6/10
Peut-on être enterré dans une propriété privée ?

Le défunt peut être enterré dans une propriété particulière, à condition qu'elle soit à plus de 35 mètres de l'enceinte des villes, selon la loi. "Aucune inhumation ne peut avoir lieu dans les édifices clos et fermés où les citoyens se réunissent pour la célébration de leur culte, ni dans l'enceinte des hpôpitaux, ni dans celle des villes et des bourgs", précise l'article L.2223-10 du Code général des collectivités territoriales.

Les cendres peuvent-elles être dispersées ?

7/10
Les cendres peuvent-elles être dispersées ?

Pour la dispersion des cendres, il est nécessaire d'obtenir l'aval de la municipalité quant au lieu choisi.

Tous les objets sont-ils autorisés dans le cercueil ?

8/10
Tous les objets sont-ils autorisés dans le cercueil ?

Certains objets sont interdits par les communes dans les cercueils, car ils sont non biodégradables et ils pourraient polluer les sols. Plastique, appareils électroniques...

Peut-on inscrire ce qu'on veut sur une pierre tombale ?

9/10
Peut-on inscrire ce qu'on veut sur une pierre tombale ?

Selon l'article 6 du Code civil, on ne peut pas inscrire n'importe quoi sur les tombes. Les formules racistes, violentes ou irrespectueuses sont prohibées.

Peut-on conserver les restes chez soi ?

10/10
Peut-on conserver les restes chez soi ?

On ne peut pas conserver les restes d'un défunt chez soi.

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.