Nordahl Lelandais a été extrait de sa cellule ce vendredi matin. Il doit être entendu par les juges dans le dossier de l'assassinat du caporal Arthur Noyer.
Crédit photo : Capture d'écran BFMTV

Nordahl Lelandais : troisième audition dans l'affaire Arthur Noyer

Nordahl Lelandais a été extrait ce vendredi matin de sa cellule de la prison de Saint-Quentin-Fallavier (Isère), selon les informations de BFMTV et du Dauphiné. Le meurtrier présumé de la petite Maëlys a été conduit au tribunal de grande instance de Chambéry. Là-bas, il doit être entendu par les juges d’instruction dans le dossier Arthur Noyer, le jeune caporal de 23 ans disparu dans la nuit du 11 au 12 avril 2017.

C’est la troisième audition de Nordahl Lelandais dans cette affaire où il est mis en examen pour assassinat. Cette fois, il devrait notamment être confronté aux résultats de l’autopsie du squelette du jeune militaire, selon les informations de RTL. L’objectif étant de comparer ces nouveaux éléments à sa version des faits. Car si le principal suspect a fini par reconnaître son implication dans la mort du jeune chasseur alpin, il a d’abord nié puis minimisé son rôle.

A lire aussi :Nordahl Lelandais : les parents de Maëlys dévoilent de nouveaux éléments

Nordahl Lelandais : de multiples versions

Après avoir admis avoir pris en stop Arthur Notyer, Nordahl Lelandais avait finalement, au cours de son deuxième interrogatoire en mars dernier, reconnu "spontanément" avoir donné "plusieurs coups de poing au visage d'Arthur Noyer" lors d’une "bagarre avec des échanges de coups réciproques", rapporte Le Parisien

Dans sa version, l’ancien militaire assure que l’un de ses coups a entraîné la "chute" mortelle d’Arthur Noyer en contrebas du col de Marocaz où des débris du crâne de la victime avaient été retrouvés par un promeneur en septembre 2017. Nordahl Lelandais reconnait donc uniquement "avoir commis des violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner", indique le parquet.

Le trentenaire avait été identifié dans cette affaire par la présence de son véhicule sur les lieux de la disparition constatée sur des caméras de vidéosurveillances, ainsi que par l’activation simultanée de bornes relais par son téléphone portable et celui de la victime. 

Ce vendredi, à sa demande, l'avocat des parents du jeune caporal Arthur Noyer doit assister à cette nouvelle audition. Reste à savoir si Nordahl Lelandais va adopter la même position que lors de sa dernière audition dans le cadre de l’affaire Maëlys, où était également présent le défenseur de la famille, à savoir : utiliser son droit à garder le silence.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.