Plus d'un an après le meurtre de Maëlys par Nordahl Lelandais, la nuit du drame continue de livrer ses éléments. Les parents de la fillette ont donné un nouveau témoignage glaçant.
AFP

Affaire Maëlys : les parents de l'enfant racontent leur nuit du drame

Maëlys de Araujo aurait fête prochainement ses 10 ans. "Elle aurait adoré ça", confie sa mère, Jennifer de Araujo dans une longue interview au Dauphiné Libéré. Avec son époux, Joachim, ils se livrent en détails sur la nuit du 26 au 27 août 2017 à Pont-de-Beauvoisin, nuit où leur fille a été tuée par Nordahl Lelandais. 

De la disparition de leur enfant d’abord, ils se souviennent qu’elle est intervenue en plein milieu de la fête. Les parents se refusent dans un premier temps à paniquer. "On pensait qu'elle était dans la salle des fêtes, en train de jouer avec ses copains... On a regardé partout, dans le camion du traiteur, dans tous les frigos, même dans les poubelles... [...] On s'imaginait tout, sauf ça", racontent-ils.

Mais Jennifer de Araujo sent monter un pressentiment en elle. Rapidement elle pense à celui qui a fait connaissance avec sa fille pendant la fête de mariage, la seule personne que ne connaissaît pas Maëlys et avec qui elle avait parlé. "Ça m’a mis un doute.  Donc je le cherchais lui, en même temps que ma fille. Mais il n’était pas là".

A lire aussi : Affaire Maëlys : un nouveau lieu et de nouveaux aveux pour Nordahl Lelandais

Affaire Maëlys : les parents de Maëlys accusent Nordahl Lelandais de ne pas tout dire

Et pour cause, alors que les recherches commencent, Nordahl Lelandais s’est déjà éloigné en voiture, Maëlys à ses côtés. Au cours de ses auditions, le trentenaire a assuré qu’il l’emmenait voir ses chiens, comme elle le souhaitait, et que c'est de manière "accidentelle'' qu'il a tué la fillette. Une version à laquelle ne croîent par les parents de Maëlys. "Il n'y a rien dans son âme, il n'a pas de coeur. C'est un menteur et un manipulateur", assènent-ils à propos de celui qu'ils surnomment "l'assassin".

Les aveux de Nordahl Lelandais le 14 février dernier ont été bénéfique en quelque sorte - "Le fait d'avoir retrouvé son corps, quelque part, ça nous a quand même soulagés" - mais pour autant, Joachim et Jennifer de Araujo restent persuadés que le militaire n’a pas encore tout dit. "On s'imagine ce qu'elle a pu traverser et ce qu'il n'a pas encore dit, parce que pour nous, ça ne colle pas", assure le père de Maëlys.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.