Des messages incompréhensibles. Sur Twitter, la stupéfaction fut totale. Des suites de lettres, de chiffres et de caractères ont été publiées ce jeudi 14 mars sur les comptes de l'armée et de l'exécutif. Ont-ils été victimes d'une cyberattaque ?
IllustrationIstock

Les sites du gouvernement ont-ils été piratés en masse : messages codés

Une suite aléatoire de caractères, seulement en apparence. Si certains ont cru à une erreur ou à un piratage, il n’en est rien. Car même si les tweets de l'état-major des armées et du gouvernement du jeudi 14 mars 2019 au matin ont de quoi laisser perplexe, ils ont bel et bien une signification. Il s’agit en effet de messages codés, révèle Le Journal de geek.

Pour cela, le langage informatique base64 (64 caractères) a été utilisé. Mais quelle en est la raison ?Destiné à la transmission de messages sur Internet, il révèle la tenue d'un exercice de cyberdéfense : "Lancement de la séquence d'initialisation. Programme Defnet. Processing" C’est ainsi que nous pourrions traduire le tweet de l’armée française.

Les sites du gouvernement ont-ils été piratés en masse : un exercice annuel

Mis en place depuis 2014, cet exercice de cyberdéfense est effectué chaque année par l'armée française.

Le but ? Evaluer les capacités de réaction et de coordination de ses différents services et unités, dans le cas d'une cyberattaque de grande envergure.

D’après les informations de France Soir, l'exercice devrait durer une dizaine de jours.

Le message du gouvernement était donc une simple réponse à l'annonce de cet exercice de cyberdéfense.

En voici sa signification : "Nous vous souhaitons un bon exercice. Que la force soit avec vous. Fin de transmission."

 Bien que perplexes au départ, l'opération a semble-t-il beaucoup amusé les internautes.

Une communication ultérieure sur cet exercice sera toutefois effectuée par les différents corps de l'armée, dans un langage plus commun.

 

Vidéo : Le compte Gmail d'Emmanuel Macron a-t-il été piraté ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.