Certains fans de Johnny Hallyday sont, visiblement, prêts à tout pour se recueillir sur sa tombe à Saint-Barthélemy. Et cela dépasse l'entendement.
AFP

Agissements des fans de Johnny : ce qu'on leur reproche

Ils sont nombreux, chaque jour, à effectuer un long voyage direction Saint-Barthélemy afin de se rendre là où repose leur idole. Si la majorité des fans de Johnny Hallyday se montre respectueux, d'autres ne sont, semble-t-il, pas particulièrement dérangés par le fait de marcher sur les autres tombes du cimetière marin de Lorient pour parvenir, plus rapidement, à celle du rockeur. Tel est, en substance, ce que leur reprochent les résidents de Saint-Barthélemy et dont le magazine VSD se fait l'écho.

A lire aussi : Johnny Hallyday : le secret de son épitaphe

Agissements des fans de Johnny : le cimetière contraint de limiter les visites

De fait, il semblerait que la venue massive de grands groupes ne soit pas particulièrement perçue d'un très bon oeil par les personnes qui y résident à l'année et qui tentent de se recueillir dans le calme et la sérénité. Il serait même question d'un "embouteillage de touristes", souligne une source auprès de Sud Info. Résultat : le cimetière a été contraint de limiter les visites.

Agissements des fans de Johnny : pas de business sur le dos du taulier

De fait, à Saint-Barthélemy, on se refuse, a priori, le droit de faire du business sur le dos de Johnny. Et pour cause, là-bas, les habitants préfèrent de loin conserver leur statut d'île où la tranquillité et le luxe font figure de maîtres-mots. Mais c'était sans compter sur certains tours opérateurs qui aspireraient à organiser des "croisières pèlerinages".

Pour l'heure, Saint-Barthélemy demeure un carré réservé aux ultra-riches.

En vidéo - Saint-Barth : tensions autour de la tombe de Johnny Hallyday

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.