De nombreux départements sont touchés par des retards de distribution du courrier. En pleine réorganisation, La Poste doit s'adapter à plusieurs changements.
La Poste : voici pourquoi votre courrier a du retardIllustrationIstock

Vous avez l’impression de ne plus recevoir vos lettres ces dernières semaines ? C’est normal, plusieurs départements de l’Hexagone sont touchés par des retards de distribution du courrier, rapporte Le Parisien.

Selon Pascal Le Lausque, responsable national des activités courrier et colis à la CGT FAPT, "une bonne quinzaine" de départements sont concernés. Dans le détail, il affirme qu’"il n’y a pas une journée sans qu’on recense au moins une grève dans un centre de tri", notamment en Corse, dans le Lot-et-Garonne, en Charente-Maritime et dans l’Allier.

La presse régionale fait état de ces perturbations depuis le début du mois d’octobre, notamment en Bretagne, en Auvergne et en Ile-de-France. Principale conséquence pour les particuliers : le courrier est distribué en retard.

Une réorganisation de La Poste

Contactée par Le Parisien, la direction de La Poste ne souhaite pas dévoiler le nombre de courriers impactés par ce mouvement, affirmant que ce chiffre est "incompréhensible et ne correspond pas forcément à la réalité de la situation sociale". Comme l’explique le quotidien francilien, le mouvement social a pour origine une réorganisation de La Poste, qui doit s’adapter à une chute du nombre de lettres mais, a contrario, à une augmentation du nombre de colis. La direction explique ainsi au quotidien que les lettres distribuées sont passées de "19 milliards en 2008, à près de 9 milliards cette année". Le nombre de colis livrés aurait augmenté de 80 millions en dix ans, passant de 255 millions à 335 millions. Résultat, La Poste modifie son fonctionnement : certains facteurs débutent leur journée à neuf heures au lieu de six heures et leurs tournées ont été recalculées.

Le service a repris dans plusieurs départements, comme les Yvelines, mais les facteurs pourraient à leur tour rejoindre la mobilisation sociale du 5 décembre. Interrogé par Le Parisien, le responsable de l’activité revendicative pour la poste et les télécommunications à la CGT affirme que "vingt départements font remonter des intentions d’arrêter le travail" ce jour-là. De quoi perturber un peu plus une journée qui s'annonce déjà compliquée, notamment dans les transports.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Vol massif de colis : ce qu'il s'est vraiment passé

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.