Sophie Lionnet, une jeune Française âgée de 21 ans a été découverte morte calcinée mercredi dernier dans le jardin d'une maison à Wimbledon. Un couple vient d'être inculpé.

Elle était décrite comme "très aimable" et "gentille" par ceux qui la côtoyait. Sophie Lionnet, originaire de Troyes dans l'Aube, vivait au domicile londonien d'un couple depuis 14 mois et s'occupait de ses deux enfants âgés de six et trois ans. Mais alors que ses voisins, ne la croisant plus, commençaient à s'interroger et à se demander si elle n'avait finalement pas décidé de rentrer en France, son corps calciné a été découvert dans le jardin de ceux pour qui elle travaillait. Depuis, Ouissem Medouni, 40 ans, et Sabrina Kouider, 34 ans (le couple en question), ont été mis en examen. Ils sont suspectés d’avoir tué la jeune française. "Le corps était beaucoup trop brûlé pour procéder à l’identification de la victime. Une autopsie post-mortem sera réalisée en temps voulu", a indiqué la police.

Intrigués par une épaisse fumée

Selon les médias britanniques, le corps de la jeune femme aurait été retrouvé grâce aux voisins. Intrigués par l'épaisse fumée qui émanait de la propriété du couple, ces derniers ont donné l'alerte. Mais il est vrai qu'ils commençaient à s'interroger. "Elle venait souvent avec les deux enfants dont elle s’occupait pour leur acheter des bonbons", a affirmé Sunny Patel, le kiosquier du quartier dans les colonnes du Parisien. Et de poursuivre : "Elle était un peu timide mais très aimable et gentille. Elle parlait plutôt bien anglais mais avec un fort accent français. Elle avait beaucoup d’affection pour les deux petits qu’elle gardait et à qui elle parlait français. Elle était douce avec eux." Partie afin de perfectionner son anglais, Sophie Lionnet avait, semble-t-il, avoué à sa mère que sa vie là-bas se révélait "très dure". Selon l'Est Eclair, elle lui avait récemment demandé de lui envoyer de l'argent afin qu'elle puisse rentrer en France.

La personnalité du couple en question

Publicité
A ce stade, l'enquête n'en n'est qu'à ses prémices. Vendredi soir, de nombreux policiers étaient encore sur place, continuant d'effectuer des recherches dans le jardin et l'appartement des meurtriers présumés. Mais ce qui les intrigue plus particulièrement, c'est bien la personnalité du couple pour qui la jeune femme travaillait. D'un côté : Sabrina Kouider, dont l'ancien compagnon est un milliardaire qui a fait fortune dans la musique (il a notamment lancé le boys band irlandais Boyzone il y a plus de vingt ans), vivait, selon les dires de ses voisins, bien au-dessus de ses moyens. "Elle aimait la fête. Elle payait la nounou une bouchée de pain. Elle disait qu'elle était styliste spécialisée dans le maquillage et qu'elle connaissait plein de célébrités". De l'autre : Ouissem Medouni. Il était décrit comme peu aimable et personne ne connaissait réellement sa profession. "Ils s'embrouillaient souvent. On pouvait les entendre se disputer depuis la rue" a finalement précisé l'une des voisines. Et de conclure : "Cela ne devait pas être un appartement agréable à vivre pour les enfants et pour la nounou". Une marche blanche devrait avoir lieu dans les prochains jours. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

mots-clés : Meurtre

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité