L’ancien trader de la Société générale doit se faire retirer ce vendredi son bracelet électronique. "Je vais profiter de cette liberté retrouvée", a-t-il dit.

L’ancien trader de la Société générale, Jérôme Kerviel, doit se faire retirer son bracelet électronique ce vendredi.

Son avocat, David Koubbi, a confirmé à 20 minutes qu’ils avaient "rendez-vous à 10 h 30 au service pénitentiaire d’insertion et de probation" pour le faire retirer.

Jérôme Kerviel avait été condamné en 2010 à 5 ans d’emprisonnement pour ses agissements en tant que trader de la Société générale qui ont fait perdre à la banque près de 5 milliards d’euros. Après 112 jours de détention, il est libéré en septembre 2014 mais muni d’un bracelet électronique, le condamnant à rester chez lui du lundi au vendredi entre 20h30 et 7h30.

"Ce bracelet était, pour moi, comme un fil à la patte"

Publicité
"Je vais désormais profiter de cette liberté retrouvée, confie-t-il à 20 Minutes. Ne serait-ce que psychologiquement. Ce bracelet était, pour moi, comme un fil à la patte." "Jérôme n’aura plus aucune contrainte d’ordre pénal, indique encore David Koubbi. Même si nous devons encore voir avec le Spip (Services pénitentiaires d’insertion et de probation, ndlr) si d’autres mesures sont envisagées à son encontre…"

Vidéo sur le même thème : "Jérôme Kerviel, on l'appelait la gagneuse"

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité