Violemment brutalisée par deux parents, cette enseignante ne pourra peut-être plus dispenser de cours à son école, dans l'Hérault. Elle a filmé la scène, particulièrement choquante.
Enseignante qui se fait agressée par la mère et la grand-mèreCapture Twitter

Insultes, menaces et coups. Une institutrice de l'école Jules-Verne à Agde dans l'Hérault a été agressée par la mère et la grand-mère d'un de ses élèves, le lundi 30 septembre 2019. La scène, filmée par l'enseignante dans le bureau du directeur, montre combien le personnel éducatif peut parfois faire face à des violences, indique le journal Midi Libre  qui diffusait la vidéo ce lundi 7 octobre 2019.

L'enseignante a été giflée par la mère de famille

De fait, il arrive que le seul moyen de défense d'un enseignant soit son portable. Ce dernier peut être confronté à un entourage familial violent si l'une de ses décisions ou agissements concernant l'enfant n'est pas appréciée, voire comprise.

Ici, l'institutrice a séparé deux enfants qui se bagarraient. La mère et la grand-mère de l'un des élèves ont alors demandé à rencontrer le directeur de l’établissement en présence de l’enseignante. Seulement, le rendez-vous a tourné au cauchemar. 

"Je vais porter plainte contre vous, pour dire que vous l’avez tapé et je t’attends à la sortie", s'est emportée la mère face à la professeure. Elle l'a ensuite insultée, frappée et menacée de mort, rapporte Nice-Matin.

Puis, la grand mère de cinq petits-enfants a continué à la menacer : "Tu peux filmer, vas-y tu peux filmer. Je ne suis pas française, je suis gitane. Je sais ce que c'est la violence (...) je te jure je te croise dans la rue, je te crève. Ton visage est gravé là, je vais te crever", écrit Nice-Matin

Depuis l'agression à l'école Jules-Verne, l'institutrice est en arrêt 

"Je suis personnellement choquée et condamne fermement cet acte. L'agressivité et la violence sont inacceptables dans l'Ecole de la République. J'apporte mon soutien inconditionnel à l'enseignante, au directeur d'école et à toute la communauté éducative", déplore Béatrice Gille, la rectrice de l'académie de Montpellier.

"La cellule d'écoute mise en place dans l'école Jules Verne sera maintenue tant que nécessaire. J'invite tous les personnels victime de violences dans l'exercice de leur fonction à se manifester immédiatement auprès de leur supérieur hiérarchique", poursuit-elle.

Au total, une dizaine d'agressions ont lieu au sein de l'académie, affirment certaines sources dans les colonnes de Midi Libre. L'enseignante brutalisée au mois de septembre est actuellement en arrêt et il est d'ailleurs possible qu'elle soit déplacée. Objectif ? La protéger à la suite des menaces proférées par les parents. Ces dernières, quant à elles, ont été placées en garde à vue, ajoute le quotidien. 

Vidéo : Pédopornographie : un enseignant piégé par des adolescents

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.