La mort de Jacques Chirac a été annoncée ce jeudi 26 septembre 2019 dans un communiqué transmis à l'AFP par son gendre. Quelques jours plus tôt, en début de semaine, la rumeur de sa mort s'était répandue sur Internet.

MISE A JOUR : Jacques Chirac est décédé jeudi 26 septembre. Son décès a été annoncé à l’AFP en fin de matinée par son gendre, Frédéric Salat-Baroux. Une annonce qui survient au lendemain d’une fausse rumeur lancée sur Wikipédia et selon laquelle l’ancien chef de l'État serait décédé deux jours plus tôt, à savoir le mardi 24 septembre 2019. Retrouvez ci-dessous tous les détails de cette fausse rumeur dans l’article que nous avions alors publié. 

La mort de l'ancien président de la République Jacques Chirac a été annoncée par erreur sur Wikipedia. "Jacques Chirac, né le 29 novembre 1932 à Paris, et mort le 24 septembre 2019 à Paris, est un haut fonctionnaire et homme d'État français", annonçait la page d'accueil de l'encyclopédie en ligne.

Le site Wikipedia fonctionne en effet selon un principe un peu particulier. N'importe quel internaute peut y ajouter une information, à condition d'être factuelle et sourcée. Ici, l'information a été retirée en raison de son caractère erroné. Elle est tout de même restée sur l'encyclopédie durant plusieurs minutes.

Sur les réseaux sociaux, les internautes étaient légèrement décontenancés :

Mort de Jacques Chirac : l'ancien président victime des fake news

La santé de l'ancien président, qui devrait fêter ses 87 ans en 2019, est en constante dégradation depuis plusieurs années, rappelle L'Internaute. Atteint par la maladie d'Alzheimer, il est bouleversé par la mort de sa fille Florence en 2016, anorexique chronique. Cette disparition est décrite par Jean-Louis Debré, ami de toujours de Jacques Chirac, comme "le drame de sa vie". L'ancien ministre de l'Intérieur affirme qu'à partir de ce jour, "un mur" s'est dressé entre l'ancien chef de l'État "et le monde extérieur".

Celui qui fut Premier ministre de François Mitterrand et de Valéry Giscard d'Estaing a été hospitalisé plusieurs fois au cours des dernières années. Outre Alzheimer, le premier maire de Paris depuis Jules Ferry souffrirait d'une infection pulmonaire et de surdité partielle. Selon Jean-Louis Debré, il ne reconnaîtrait "plus que cinq personnes". "Sa fille, son épouse et ses auxiliaires de vie, qu'il voit tous les jours. Mais il ne dialogue pas ou très peu avec eux", explique l'ami de l'ex-président. 

Jacques Chirac a déjà été victime d'une intox. À l'automne 2016, des rumeurs de sa mort se propagent sur Internet, allant jusqu'à être reprises par plusieurs médias et par la femme politique Christine Boutin. La famille et les proches du président Chirac démentiront l'info seulement après 24 heures.

Premier ministre de 1974 à 1976, puis de 1986 à 1988, Jacques Chirac est élu président de la République en 1995. Réélu triomphalement face à Jean-Marie Le Pen en 2002 avec 82% des voix, il choisira de ne pas se représenter en 2007.

Ses deux mandats ont été notamment marqués par l'introduction du quinquennat, la reconnaissance officielle de la collaboration française durant la Seconde guerre mondiale et le refus d'intervenir en Irak en 2003.

Visionnaire, il mettait en garde dès 1978 contre les méfaits de la construction européenne, dénonçant une politique "antinationale" et l'existence d'un "parti de l'étranger". Sur l'écologie, il déclarait en 2002 : "Notre maison brûle et nous regardons ailleurs. Nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas. Prenons garde que le 21ème siècle ne devienne pas, pour les générations futures, celui d’un crime de l’humanité contre la vie".

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.