Aides sociales, salaires... Le coût de l'immigration peut parfois sembler exorbitant. Un récent rapport fait le point.
(Illustration)Istock

Coût de l’immigration : un nouveau rapport pose question

Interventions de secours en mer, camps de migrants, volonté de renforcer les frontières européennes… A travers de nombreux sujets, l’immigration s'impose quotidiennement dans le débat public. Ceux qui tirent la sonnette d’alarme utilisent souvent les mêmes arguments : les migrants plombent l’économie, ils tirent la croissance vers le bas, il n’y a pas assez de travail pour eux, ils coûtent cher aux contribuables…

Publicité

Pourtant, un rapport de Citi (première banque mondiale) et de l'Oxford Martin School met en lumière la contribution de l’immigration à la croissance économique des principales économies de l’OCDE. L’étude, intitulée Migration et économie: réalités économiques, impacts sociaux et choix politiques  et publiée ne septembre dernier souligne notamment l’impact sur le PIB des pays d’accueil.

Publicité

Sans flux migratoires entre 1990 et 2014, le PIB réel du Royaume-Uni serait moins important de près de 200 milliards d’euros (175 milliards de livres sterling), indique le document. Un constat partagé pour l'Allemagne : sans l’apport des immigrés le PIB réel du pays dirigé par Angela Merkel serait inférieur de 155 milliards d’euros en 2014.

Des sommes non négligeables. Cependant, la situation est-elle la même pour la France ? Alexandre Delaigue, professeur agrégé d’économie à l’université de Lille, fait le point avec Planet sur les idées reçues et les réalités économiques.