Depuis plusieurs semaines, les élèves nés en 2010 sont la cible d'insultes et de harcèlement. Face à l'ampleur du phénomène, les parents, inquiets, appellent le gouvernement à agir.
Harcèlement anti-2010 : les parents inquiets appellent à réagirIllustrationIstock

#Anti 2010, #police anti 2010... Depuis quelques semaines, une vague de haine à l’encontre des enfants nés en 2010 déferle sur les réseaux sociaux. Arrivée en sixième cette année, la génération 2010 serait la cible de moqueries, d’insultes et de menaces depuis la rentrée.

Selon Le Parisien, ce harcèlement serait en partie dû au jeu vidéo Fortnite, sur lequel certains jeunes sont accusés de ne "pas respecter les codes", mais également à la chanson "Pop it Mania", de la jeune youtubeuse Pink Lily. Face à l’ampleur du phénomène, les parents s’inquiètent et demande au gouvernement d’agir.

Les parents d’élèves demandent l'action du gouvernement

"Nous demandons la mise en place immédiate d’une vigie de grande ampleur". Dans son communiqué du 15 septembre, la Fédération des Conseils de Parents d’Élèves (FCPE) exhorte l’État de "mettre en place une véritable politique de protection de l’enfance sur les réseaux sociaux".

"Il est inacceptable que des enfants soient victimes d’appel à la haine, d’appel à la mort sur les réseaux sociaux associés à des images ultraviolentes", écrit l’association. "Il est évident que leur santé mentale et psychologique est en réel danger. La peur envahit leur quotidien pour aller à l’école ou rentrer chez eux".

Ce jeudi 16 septembre, Jean-Michel Blanquer a réagi dans une vidéo postée sur son compte Twitter. "C'est évidemment complètement stupide, c'est contraire à nos valeurs", a déclaré le ministre de l’Éducation nationale, s’adressant aux collégiens, "rappelez-vous quand vous étiez 6ème vous-mêmes, c'était spécial d'arriver au collège et vous comptiez sur la bienveillance de tout le monde".

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !