La petite histoire de la grande – Cela peut paraître étonnant, et pourtant, l'affection dont souffrait le Roi Soleil a permis la création de l'hymne nationale anglaise. Retour sur la fistule anale la plus célèbre du monde.
Sommaire
 "God Save the Queen" : comment la fistule anale de Louis XIV a donné naissance à l’hymne britanniqueIstock

"Les Anglais ont aujourd'hui, sans certainement le savoir, comme hymne national, un air qui a été composé pour le cul du roi Louis XIV ! " Voici ce qu’a confié le professeur Jean-Noël Fabiani, dans l’émission la "Tête au Carré" sur France Inter, en 2018.

Le chef de service du département de chirurgie cardio-vasculaire à l'hôpital européen Georges-Pompidou à Paris, est revenu, le temps d’une émission de radio, sur l’étonnante histoire de l’hymne nationale britannique.

"God Save the Queen" : tout commence en 1686

En 1686, la santé du Roi Soleil n’est pas au beau fixe. Après avoir contracté la petite vérole, une blennorragie ou encore une fièvre typhoïde, Louis XIV souffre d’une tumeur à la cuisse. Cette dernière, qui le fait atrocement souffrir, l’empêche d’abord de monter à cheval puis de se déplacer. Il est alors forcé d'utiliser une chaise à porteurs.

Après quelques investigations, la tumeur à la cuisse se révèle être une fistule anale, qui est un abcès lié à l’infection d’une glande située entre l’anus et le rectum. Les lavements prodigués au roi par ses médecins pourraient bien en être la cause. Ils utilisent en effet un clystère en métal non stérilisé, puisque Nicolas Appert "n'inventera" la stérilisation qu'en 1810.

Fagon, l’un de ses docteurs, lui préconise alors de boire de l'eau minérale. En plus de déplaire à Louis XIV, cette recommandation ne résolue en rien son problème médical. Son état s’aggravant, Louvois, l'un de ses principaux ministres, le convainc de voir son barbier-chirurgien…

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.