À Grenoble, huit adolescents et la mère de l'un d’entre eux ont été interpellés pour cambriolage et escroquerie informatique. Les suspects auraient détourné au total pas moins de 16 000 euros grâce à leur combine.

Un cambriolage d’un tout nouveau genre est apparu à Grenoble depuis début 2016. Huit adolescents et la mère de l'un d'entre eux ont escroqué des établissements publics à l’aide de plusieurs téléphones. Les adolescents se sont introduits dans les lycées, collèges et maisons de quartier afin d’alimenter leurs porte-monnaie électroniques créés sous de fausses identités. Le 31 janvier dernier, ils ont été placés en garde à vue puis mis en examen.

Des escrocs avec un véritable mode opératoire

Via les lignes téléphoniques des différents établissements, les adolescents ont passé des appels surtaxés une fois dans les lieux. Ils ont ensuite acheté sur Internet des jeux, des vêtements et des crédits pour jouer en ligne. Une source proche de l’affaire a déclaré : "Ce sont de petits malins, de véritables geeks, qui se sont refilés ce mode opératoire, jusqu'alors inédit, afin de se procurer de l'argent électronique".

Publicité
Selon Le Parisien, ces cambriolages datent de plusieurs mois. "Les premiers faits d'intrusion remontent à mars 2016 et ont duré jusqu'au mois de novembre de la même année." a déclaré la police. Les suspects auraient détourné au total pas moins de 16 000 euros des établissements publics qui ont vu leurs factures téléphoniques rapidement augmenter d’après les investigations du groupe des atteintes aux biens de la sûreté départementale. Ils auraient par ailleurs provoqué de nombreuses dégradations s’élevant à 15 000 euros.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité