Après l'annonce du confinement dont la France fait l'objet, de nombreux Parisiens ont décidé de partir avant son entrée en vigueur. Les images de gares bondées ont beaucoup énervé les Françaises et les Français qui n'habitent pas Paris...
"Égoïstes" et dangereux ? Pourquoi les Français en veulent beaucoup aux parisiensIllustrationIstock

N'ont-ils rien compris au principe de confinement ? Après les annonces d'Emmanuel Macron, qui a décidé de mettre la France sous cloche pour quinze jours à compter du mardi 17 mars 2020 à midi, plusieurs centaines de Parisiennes et de Parisiens ont été aperçus en train de prendre d'assauts les gares de la capitale, dans l'espoir d'en quitter l'enceinte.

Une attitude qui pose problème, rappelle LCI : elle pourrait accélérer voire permettre la propagation du coronavirus Covid-19 dans des endroits qui, pour l'heure n'étaient pas ou peu touchés. "Le risque, ce sont les phénomènes d'exode. Si vous êtes malade – je vous rappelle qu'un malade sur deux n'a pas de symptômes – vous allez emmener le virus dans une région qui n'en a pas", alerte d'ailleurs Philippe Juvin, chef des urgences de Pompidou, sur le plateau de la chaîne d'information.

Sans surprise, de telles images, filmées notamment par les journalistes du site d'information, ont été partagées sur les réseaux sociaux. Et n'ont pas aidé à redorer le blason des Parisiennes et des Parisiens, déjà régulièrement critiqués. Les autres habitants de la capitale, qui ont décidé de rester sur place pour ne pas répandre la maladie ont été particulièrement virulent, indique le site d'informations politiques et générales qui cite quelques tweets en exemple. D'aucuns rappellent aussi que tous les résidents ne sont pas en mesure de le faire.

Les parisiens sont-ils inconscients ?

Pour autant, de nombreux préfèrent s'attaquer à l'inconscience de ces Françaises et de ces Français qui quittent la capitale pour se mettre au vert ou rejoindre leur famille. Les internautes soulignent à la fois l'égoïsme et l'irresponsabilité de ces personnes, parfois en termes très crus.

D'autres préfèrent rappeler que parmi les déserteurs on retrouve aussi des citoyens issus des campagnes de France... Et qui retournent donc chez leurs parents mais ne seraient pas pour autant "Parisiens" à proprement parler. Une façon de critiquer l'anti-parisianisme ambiant, expliquent ces internautes.

Des interactions qui, de l'avis de LCI, illustrent bien la rivalité qui existe entre les habitants de Paris et le reste de la population française, souvent qualifiée de "provinciale", en dépit des réalités diverses qui la composent pourtant.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.