Des inondations records sur Terre au cours de la décennie 2030 ? C'est la conclusion d'une étude menée par la Nasa et qui s'inquiète des conséquences d'"une oscillation de l'orbite lunaire" sur le monde entier.
Des inondations "10 ou 15 fois par mois" : comment la Lune met les côtes françaises en dangerIstock

Des centaines de villes françaises bientôt sous l’eau ? Ce n’est pas le scénario d’un film catastrophe, mais bien celui qui nous attend dans les prochaines années, selon les dernières prédictions de la Nasa. L’agence spatiale a mené une étude sur un futur changement d’orbite de la Lune, en partenariat avec l’Université d’Hawaï, et les résultats sont inquiétants.

Selon les chercheurs, dont les conclusions ont été publiées dans la revue Nature Climate Change, "une oscillation de l’orbite lunaire" entraînera de graves inondations "au cours des années 2030". Elles pourraient être trois à quatre fois plus nombreuses qu’aujourd’hui et avoir de graves conséquences sur la vie quotidienne dans ces communes du littoral, ainsi que sur leurs infrastructures.

Des inondations "sur les côtes du monde entier"

Dans un communiqué publié sur le site de la Nasa et rapporté par Ouest-France, un chercheur explique que "les plaines proches du niveau de la mer sont de plus en plus menacées à cause de l’augmentation des inondations et cela ne fera qu’empirer". Selon lui, "la combinaison de la force gravitationnelle de la Lune, de l’élévation du niveau de la mer et du changement climatique va entraîner des inondations sur les côtes du monde entier".

Comment expliquer l’importance de la Lune sur les inondations et les conséquences qu’elle pourrait avoir d’ici les dix prochaines années ? Comme l’explique le site Live Science, le changement d’orbite de la Lune est un phénomène naturel, qui se produit depuis toujours et qui continuera dans les siècles à venir. Seulement, il est rendu plus dangereux par la hausse du niveau des océans, elle-même provoquée par le réchauffement climatique et les émissions de gaz à effet de serre.

En 2030, quand débutera une nouvelle période de fortes marées, les inondations pourraient être plus fortes, plus longues et donc plus dangereuses que les précédentes. Elles auront également des conséquences sur l'ensemble de la société et pas seulement pour les villes concernées. Dans un communiqué cité par Slate, l’auteur principal de l’étude Phil Thompson conclut que, "s’il y a des inondations dix ou quinze fois par mois, une entreprise ne peut plus fonctionner si tous ses parkings sont sous l’eau. Les gens perdent leur emploi parce qu’ils ne peuvent pas se rendre sur leur lieu de travail. Les infiltrations et les fuites deviennent un problème de santé publique".

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.