Trois mois après la disparition de Delphine Jubillar, les habitants de Cagnac-les-Mines aspirent à la tranquillité. Auprès de La Dépêche, ils reviennent sur l'agitation de ces dernières semaines.
Delphine Jubillar : l’étrange constat des habitants de Cagnac-les-MinesAFP

Un village qui attend des réponses. Cagnac-les-Mines (Tarn) est le théâtre d’une affaire qui fascine les Français, la disparition de Delphine Jubillar. Domiciliée depuis des années dans une rue calme de cette petite ville d’Occitanie, la jeune femme était bien connue de certains habitants. Sa disparition soudaine, en pleine nuit, a mobilisé ses voisins, ses connaissances et même ceux qui n’avaient jamais entendu parler d’elle jusqu’à présent. Des affiches ont été placardées, une battue a été organisée, le maire s’est mobilisé, mais rien n’a permis de retrouver la mère de famille, ni même de savoir ce qui a bien pu lui arriver.

Delphine Jubillar : "Il y a une lassitude"

Trois mois après le début de l’affaire, l’inquiétude a laissé place à la lassitude mais surtout au besoin de réponse. Nos confrères de La Dépêche se sont rendus sur place, à la rencontre des habitants de ce petit village tranquille, où même les infractions sont quasiment inexistantes. La majorité des personnes présentes, rencontrées au marché ou devant l’école, refusent de répondre aux sollicitations du quotidien, expliquant qu’elles ne veulent plus "parler de ça". "Il y a tellement de contradictions dans ce que l’on entend et ce qu’on lit, qu’il y a une lassitude", ajoute une mère de famille, précisant que "l’inquiétude a laissé place au besoin de réponses, au besoin d’un dénouement".

"On y pense, oui, cela se ressent. Mais on veut passer à autre chose", confient de leur coté deux commerçants, quand d’autres se souviennent avec plaisir de Delphine Jubillar. C’est notamment le cas de Karine, la boulangère de Cagnac-les-Mine s, qui la connaissait bien…

Débarrassez-vous des moustiques avec la lampe Vortex

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.