L'historique de géolocalisation du téléphone de Cédric Jubillar pourrait bien le trahir. Grâce à une réquisition auprès de Google, les gendarmes en charge de l'enquête sur la disparition de Delphine Jubillar ont accès à de précieuses informations. Des lieux ressortent fréquemment...
Delphine Jubillar : ces lieux où son corps pourrait être retrouvé

L’affaire Jubillar bientôt résolue grâce aux traces GPS du mobile de Cédric ? Les enquêteurs en charge du dossier l’espèrent. Car, depuis la disparition de Delphine Jubillar dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, après une dispute avec son mari à leur domicile situé à Cagnac-les-Mines (Tarn), l’enquête piétine. Une réquisition auprès de Google pourrait cependant permettre d’enfin retrouver le corps de la jeune infirmière disparue. Grâce à la justice américaine, les gendarmes ont à présent en leur possession une mine d’informations. Par le biais de l’historique de géolocalisation du téléphone de Cédric Jubillar, suspecté du meurtre de son épouse, ils disposent en effet des déplacements de l’artisan plaquiste. "Des récurrences et des déplacements plus singuliers susceptibles d’orienter les recherches" ont été repérés, rapporte Le Parisien.

Affaire Jubillar : de nouveaux lieux passés au crible

Selon les gendarmes de la section de recherches de Toulouse en charge des opérations, le mari de Delphine, mis en examen le 18 juin dernier, avait déjà réfléchi où il cacherait sa femme le jour où il passerait à l’acte. Quelques semaines avant ladite disparition, au lendemain d’une énième dispute, Cédric Jubillar avait prononcé cette phrase, pour le moins troublante, devant sa mère : "Elle m’énerve. Je vais la tuer, je vais l’enterrer et personne ne la retrouvera."

Raison pour laquelle les enquêteurs s’étaient particulièrement intéressés aux données GPS de son compte Google. Or, durant l’une de ses premières auditions, en décembre 2020, le père de famille avait donné deux mauvaises réponses (mot de passe de son compte Gmail et question de sécurité), bloquant son compte.

Les juges d’instruction sont toutefois parvenues à obtenir les données associées à son compte Gmail, en effectuant une demande d’entraide internationale auprès des autorités judiciaires américaines. Les enquêteurs ont donc à présent à leur disposition les divers déplacements effectués par le suspect n°1, sur la période d’août à décembre 2020, d’après les informations du quotidien francilien.

De nouvelles opérations de fouille ont ainsi été lancées par les juges d’instruction le 17 janvier. Gendarmerie, armée, experts… Des centaines de personnels ont été mobilisés avec des moyens technologiques haut de gamme. Plusieurs zones susceptibles d’avoir été fréquentées par Cédric Jubillar vont être passées au crible. Où pourrait alors se trouver le corps de Delphine Jubillar ?

Découvrez, dans le diaporama ci-dessous, les lieux où les recherches se concentrent depuis le début de l’affaire.

La maison familiale du couple Jubillar

1/6
La maison familiale du couple Jubillar

Au début de l’enquête, la maison familiale des Jubillar située rue Yves-Montand, à environ un kilomètre la campagne et la forêt de Cagnac-les-Mines (Tarn) a été fouillée par les enquêteurs, tout comme ses alentours. 

La ferme de Drignac

2/6
La ferme de Drignac

Ancienne zone de recherche. L’artisan de 34 ans aurait raconté à un codétenu surnommé "Marco" avoir enterré le corps de l’infirmière "près d’un endroit qui a brûlé". La ferme de Drignac a donc été privilégiée. Elle est proche de leur logement, et située "au bout d’un long chemin tortueux et mal entretenu".

Elle est également bordée par une "route bloquée depuis deux ans suite à un glissement de terrain”. 

Le chemin de Drignac

3/6
Le chemin de Drignac

Ancienne zone de recherche. Ce chemin de Drignac, mène depuis le domicile des Jubillar jusqu’à la ferme de Drignac, évoquée par Cédric Jubillar. 

Croisement entre le chemin de Drignac et la route de Milhars

4/6
Croisement entre le chemin de Drignac et la route de Milhars

Cédric Jubillar a indiqué qu’il aurait auparavant fait rouler le corps de son épouse avant de le récupérer en contrebas d’une pente.

Raison pour laquelle d’importants travaux de terrassement ont été réalisés à proximité immédiate du croisement entre le chemin de Drignac et la route de Milhars. À cet endroit précis, qui se trouve à environ 500 m de la ferme, se trouvent deux talus pentus, "en bordure d’une route carrossable et d’un ruisseau, dont les caractéristiques pouvaient correspondre aux éléments évoqués par Marco", détaille Le Parisien.

Les opérations de fouilles, menées sur 10 jours, n’ont cependant rien donné.  Elles ont été suspendues ce jeudi 27 janvier.

Le cimetière Saint-Dalmaze

5/6
Le cimetière Saint-Dalmaze

Nouvelle zone de recherche des enquêteurs. La zone proche du cimetière Saint-Dalmaze apparaît avec insistance dans les données GPS de Cédric Jubillar.

Le parc photovoltaïque

6/6
Le parc photovoltaïque

À l’instar du cimetière Saint-Dalmaze, la zone proche du parc photovoltaïque revient fréquemment dans les données numériques. Un travail préparatoire de déboisement est en cours. Le corps de Delphine Jubillar pourrait-il s’y trouver ?

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.