Tata Yoyo, La bonne du curé, Chaud cacao… Après 70 ans de carrière, l'artiste éclectique et populaire s'est éteinte ce vendredi 4 septembre 2020, à 92 ans. Son "énergie" et sa personnalité "solaire"resteront gravés dans le cœur de nombreuses personnalités. Très attristées, elles ont confié leur attachement à la célèbre Annie Cordy.
Décès d’Annie Cordy : les poignants hommages du monde de la culture à "Nini"abacapress
Sommaire

"Je suis tellement occupée que, quand je serai morte, je ne m’en rendrai même pas compte." Voici ce que répétait Annie Cordy lorsqu’on lui parlait de prendre sa retraite. Ses amis, le monde de la culture et son public, sont, eux, très peinés par sa disparition. La chanteuse, meneuse de revue, actrice de cinéma et de télévision s’est éteinte ce vendredi 4 septembre, à 92 ans, chez elle, a annoncé sa famille à l’Agence France-Presse (AFP). "Elle a fait un malaise vers 18 heures. Les pompiers sont arrivés très vite, ont tout tenté pour la ranimer", a déclaré sa nièce et fidèle collaboratrice, Michèle Lebon, avec qui l’artiste éclectique vivait depuis de nombreuses années dans une maison à Vallauris, sur les hauteurs de Cannes. Et d’ajouter : "Elle est partie en quelques minutes".

Annie Cordy : elle "incarnait l’énergie"

"Elle avait des problèmes de mémoire, je ne suis pas très surpris, mais profondément triste", a confié le chanteur Dave, son ami, sur BFMTV. Pour lui, elle "incarnait l’énergie".

De son vrai nom Léonie Cooreman, la Belge est devenue Annie Cordy en 1950, au Lido, pour son rôle de meneuse de revue. Or, pour toute une génération, elle est "Tata Yoyo" ou "La bonne du curé".

Pendant plus de 70 ans, l’infatigable artiste a mené toutes ses activités de front, avec perfectionnisme. De spectacles en opérettes et comédies musicales (La Route fleurie avec Georges Guétary et Bourvil, Visa pour l’amour avec Luis Mariano, Hello Dolly), elle s’est aussi essayée au rire, au théâtre, cinéma et téléfilms.

Sur ses plus de 700 chansons, près de 40 ont été des tubes. Ils ont d’ailleurs fait, en plus de sa popularité, les grandes heures des radios et des shows télévisés.

Le Premier ministre, Jean Castex a tenu à rendre hommage, via son compte Twitter, à sa carrière et à la femme "joyeuse et généreuse" qu'elle était :"Populaire et solaire, à la ville comme à la scène. Joyeuse et généreuse, avec son public comme ses amis. Ainsi était Annie Cordy. Avec elle disparaît la bande originale d’une vie faite de bonheurs simples, sincères, et communicatifs. Merci madame !"

Sa bonne humeur va en effet laisser un grand vide, pour ses plus proches amis.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.