Un homard cuit dans une eau infusée au cannabis… C'est un plat que vous pouvez d'ores et déjà trouer à la carte de certains restaurants !
Istock

Homard au cannabis : pour atténuer les souffrances de l’animal ?

Cette drôle de recette, c’est un restaurant américain spécialisée dans le homard qui la propose à ses clients depuis quelques temps. Au Charlotte's Legendary Lobster Pound (Etat du Maine, Nord-est des Etats-Unis) l’ingrédient principal est le homard, sauf que Charlotte Gill, la propriétaire du restaurant, y ajoute du cannabis ! 

Prorpriétés gustatives exceptionnelles ? Fumet travaillé ? Bouillon aux arômes originaux ? Non. Ce qui motive cette décision pour le moins iconoclaste, c'est tout simplement la souffrance. La propriétaire assure que l'ajout de cannabis fais moins souffrir l'animal lorsqu'il est plongé dans l'eau bouillante en cuisson. "C'e st beaucoup plus humain de rendre ça agréable", explique-t-elle au journal anglais The Independent. Cela aurait également pour effet d'attendrir la viande.

Néanmoins, des scientifiques semblent perplexes face à un soi-disant effet sur le homard. Dans la revue spécialisée The cannabist, ils expliquent que le THC, qui est à l’origine des effets neurologiques de la plante, n'est pas être soluble dans l’eau donc il n'a aucune incidence sur le système nerveux de l'animal. 

A lire aussi : Cannabis, parmesan… Ces placements complètement farfelus, mais rentables !

Homard au cannabis : un pas en avant pour la cause animale

Charlotte Gill assure de son côté qu’il a fallu un an pour mettre au point cette technique. Licenciée pour pouvoir faire pousser du cannabis, la restauratrice déclare avoir arrêté d’ébouillanter les homards vivants depuis le début de l’année.

En Suisse, cette pratique culinaire est désormais interdite depuis que la communauté scientifique a prouvé que ces crustacés ressentaient la douleur, une fois plongés dans la casserole. Une interdiction qui pourrait s’étendre aux crabes et langoustes, d’après BFM TV.

En France, la PETA se bat pour prohiber cet acte de barbarie animale. En 2017, l’association avait créé une pétition pour que les enseignes Monoprix cessent de vendre des homards vivants dans leur magasins : une campagne qui n’a pas pu aboutir.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Polémique : Go Sport lacère ses chaussures invendues